[scald=12083:sdl_editor_representation]Pour « Rapt » sortie en salles mercredi 18 novembre, avec Yvan Attal, Anne Consigny, André Marcon Le 7 septembre 1978, plus de cinq mois après sa libération, le Baron Jean-Edouard Empain rencontre enfin la presse qui attend avidement ses commentaires sur ses deux mois de captivité et son difficile retour dans le groupe Empain-Schneider qu’il dirigeait jusque là. Le play boy, qui faisait la une des magazines et perdait des fortunes au jeu, a changé. Sa société l’a mis sur la touche, sa famille a implosé, sa vie privée a été complaisamment étalée dans les gazettes. Ce jour-là il se montrera plus compréhensifs envers ses ravisseurs, déjà sous les verrous, que pour ceux, amis, collaborateurs, proches, qui l’ont lâché. Trente ans après cette histoire, Lucas Belvaux voit, un soir, à la télévision, un documentaire où le baron Empain raconte son histoire et le tournant qu’a pris sa vie à ce moment-là. Lui qui, en 2006, avait réalisé « la raison du plus faible », où trois chômeurs montaient un casse pour se remettre à flot, décide de se placer, cette fois-ci du côté du plus fort pour en montrer les failles et les épreuves. »Rapt » est un film épuré, stylisé, tendu comme une corde sur le point de se rompre. Yvan Attal y est, tout simplement, fantastique. André Marcon, Françoise Fabian, Anne Consigny, formidables. Le film sort demain en salles.Martine Abat : rencontre avec Eric Bergkraut, réalisateur du documentaire "Lettre à Anna, l’assassinat de la journaliste Anna Politkosvkaïa" qui sort en salles demain, ainsi qu'avec Elena Kudimova, la soeur de la journaliste russe. La journaliste russe Anna Politkovskaïa a été assassinée le 7 octobre 2006 dans le hall de son immeuble à Moscou, alors qu'elle était en train d'enquêter sur des faits de torture en Tchétchénie perpétrés par les hommes du président tchétchène pro-russe Ramzan Kadyrov. Eric Bergkraut a commencé à filmer Politkovskaïa à partir de 2003. Il voulait faire un film sur la liberté de cette femme. Jusqu’à son assassinat. C’est donc aussi un film sur les coulisses de sa mort, un film sur la Tchétchénie aujourd’hui et le pouvoir brutal de Moscou, un film sur l’inexistence de la liberté d’expression en Russie. Un procès a eu lieu et les prévenus acquittés car l’enquête, baclée, n’a pas permis de dégager les responsabilités et les commanditaires de l’assassinat.

programmation musicale

M

Qu'est ce que c'est que ça ? ### Claude Nougaro

Vie violence ### liens

Lettre à Anna

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.