Agnès Sire est directrice de la Fondation Henri Cartier-Bresson. Pour Henri Cartier-Bresson la photographie devait être un mélange de géométrie et d'émotion. Mais comment demander à un magicien les secrets de fabrication de son philtre d'amour ? Cela s'appelle le talent, l'instinct, le regard, le sens de la construction, la patience et la rapidité, la curiosité pour les autres, le culot et l'art de se rendre quasi invisible. Seuls les grands possèdent tout cela et lui, Henri Cartier-Bresson, qui s'en est allé il y a deux ans, avait ce don. Jusqu'au 22 décembre la Fondation Henri Cartier-Bresson, à Paris, propose une rencontre passionnante et émouvante avec les premiers clichés de l'artiste : 331 photos de 9 cm par 12 cm, prises entre 1932 et 1946, qu'il avait collé dans un album, le fameux scrapbook, pour préparer sa première exposition, qui aura lieu au MOMA de New York. Un livre magifique édité par Steidl accompagne l'exposition tandis que sort en DVD, chez MK2 et en partenariat avec France Inter, un coffret qui regroupe les cinq documentaires qu'il a réalisés entre 1938 et 1970, ainsi que les cinq films qui lui ont été consacrés. La fondation Henri Cartier-Bresson se situe 2 Impasse Leboui dans le 14ème arrrondissement. www.henricartierbresson.org

Caroline Ostermann : Visite de l'exposition avec Martine Franck, épouse d'Henri Cartier-Bresson et grande photographe elle-même.

programmation musicale

Vincent Delerm

Les piqûres d'araignées ### Rickie Lee Jones

Lucky guy ### Alain Souchon

Rive gauche

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.