A travers les champs bleus
A travers les champs bleus © Radio France

Pour A travers les champs bleus nouvelles traduites par Jacqueline Odin aux éditions Sabine Wespieser.

Une femme arrive, un soir, sur l’île d’Achill, au nord ouest de l’Irlande. Elle est écrivain et vient passer quelque temps dans une résidence d’artistes, le Heinrich Böll Cottage, là où le prix Nobel de littérature aimait se retirer pour écrire . Au pied des falaises, vertigineuses, la mer et les rochers. Elle est attirée par l’horizon, distraite par le paysage, se laisse aller à vivre l’instant présent.

L’intrusion d’un drôle de petit homme , agressif et vaguement inquiétant, la ramènera à sa page restée blanche. Elle va se mettre à écrire, son imaginaire soudain réveillé par la rencontre d’un personnage sur qui greffer les histoires qu’elle porte en elle. Car écrire ne peut être un exercice totalement solitaire.

Pour que le récit s’incarne, fasse pleurer ou rire, pour qu’il nous empoigne, nous ouvre les portes du rêve ou nous ramène à nos cauchemars enfantins, il lui faut la chair et le sang des autres. L’écrivain doit puiser sans vergogne dans sa mémoire, piller les vies comme les tombes, remuer les cendres pas encore froides des foyers qui furent les siens. Claire Keegan est revenue vivre dans son Irlande natale qu’elle avait fuit pour faire ses études en Louisiane.

Partir pour mieux se souvenir et pouvoir raconter. Dans ses histoires les femmes se débattent pour trouver un peu de bonheur, les hommes y boivent sec, se lavent peu, sont rongés par le poids du péché et convoitent les terres autant que les filles. Publié chez Sabine Wespieser, « à travers les champs bleus », son troisième livre, est un recueil de nouvelles cruelles, étranges et terriblement drôles , traduites par Jacqueline Odin.

Xavier Combe sera notre interprète.

Le reportage de Vinciane Haudebourg :

From here to ear, volière musicale
From here to ear, volière musicale © Celeste Boursier Mougenot

Céleste Boursier Mougenot est un explorateur sonore, un artiste qui recherche le potentiel musical des objets et des lieux, qui écoute et qui restitue avec discrétion.

Il a été le compositeur de la troupe de théâtre de Pascal Rambert. Aujourd’hui il met en place des installations où le son et le mouvement se côtoient. Au 104 à Paris, il nous invite dans une volière géante ou il a placé des guitares électriques . Le mouvement des oiseaux qui se frottent aux cordes engendre en direct une pièce musicale. Un concert de pattes sur guitare électrique. Vivant et intriguant.

A la galerie Xippas, c'est le son des abeilles qu’il travaille et restitue dans des scultpures mi ruches mi enceintes.

La volière musicale de Céleste Boursier Mougenot est à découvrir au 104 jusqu’au 17 mars

Ses installations à la galerie Xippas jusqu'au 20 octobre.

Les liens

Le site du 104

Le site de la galerie Xippas

Les invités
Les références
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.