[scald=10403:sdl_editor_representation]On se souvient du film "Nos meilleures années" de Marco Tullio Giordana, où le réalisateur montrait l'engrenage dans lequel ont failli sombrer nos amis ialiens durant les terribles années de plomb. Mais si le terrorisme rouge semble bien avoir été éradiqué, les tentations fascisantes et le poids du crime organisé gangrènes toujours la péninsule. Cet été, encore, le scandale des ordures à Naples, alors que le film "Gomorra" sortait sur nos écrans nous ont rappelé que cette jeune République demeurait une démocratie bien fragile. En 2006, un autre film réalisé par Michele Placido, "Romanzo criminale" nous racontait l'histoire vraie d'une bande de petits voyous partis, à la fin des années 70, à la conquête de Rome. L'auteur du livre dont fut tiré le scénario savait de quoi il parlait. Magistrat à la Cour d'Assises d'appel de Rome, Giancarlo de Cataldo a vu passer devant lui beaucoup des personnages qui inspirent ses livres. Deux ans après "Romanzo Criminale", il publie la suite intitulée "La saison des massacres" toujours chez Métaillié. Encore plus noir et beaucoup plus désespéré, ce dernier roman se déroule entre 1992 et 1994, du scandale Gladio à la première victoire de Berlusconi, alors que l'Etat italien se voit obligé de négocier avec la mafia qui fomente des attentats meurtriers pour obtenir un assouplissement du régime carcéral de leurs chefs emprisonnés.### programmation musicale

Berry

Las Vegas ### Clare and the Reason

Pluto ### Adriano Celentano

Svaluation

L'équipe

Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.