[scald=11801:sdl_editor_representation]Pour « A corps perdu » et « Range ta chambre » Installations à la Galerie Marian Goodman 79 rue du temple à Paris jusqu’au 10 octobre Sorcière, mal élevée, rebelle… autant d’épithètes aigrelettes qui deviennent de bien jolis compliments pour ceux qui, comme le critique Patrick Rodgiers, sont des admirateurs de toujours d’Annette Messager. Depuis sa première exposition en 1974 jusqu’à la Biennale de Venise en 2005 et son impressionnante rétrospective en 2007 à Beaubourg, l’artiste nous fait voyager toujours plus loin, plus profond dans les mythologies contemporaines, l’inconscient collectif, les univers du masculin et du féminin. Avec humour, impertinence, poésie et violence. Annette Messager nous revient cet automne avec deux œuvres nouvelles exposées à la Galerie Marian Goodman à Paris jusqu’au 10 octobre. Photographies voilées et dévoilées par un souffle haletant, tulle funèbre et cœur abandonné, legos enfantins à côté d’une pluie noire, « A corps perdu » « et range ta chambre » nous parle de ce qui nous trotte dans la tête et nous réveille parfois la nuit.Julien Cernobori a visité l'exposition en compagnie de Christian Caujolle, directeur artistique de l'agence Vu.

programmation musicale

Ed Laurie

Small boat big sea ### Jane Birkin

Les p'tits papiers ### Barbara

Pénélope ### liens

La Galerie Marian Goodman

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.