Laurent Manoeuvre est ce soir l'invité de l'Humeur Vagabonde pour l'exposition « Eugène Boudin » au Musée Jacquemart-André jusqu'au 22 juillet 2013

Exposition Eugène Boudin
Exposition Eugène Boudin © Musée Jacquemart-André

Pierre Cabanne fut un critique d’art influent qui publia, en 2003, un « dictionnaire des petits maîtres de la peinture » dans lequel il refusait, à juste titre, de ranger Eugène Boudin. Et pourtant, dans cet éloge que l’on vient d’entendre, proféré en 1980, Cabanne utilise encore de drôles d’arguments pour sa défense, premier, dit-il, à avoir peint les bains de mer ! Et il est vrai quece normand qui a son bien joli musée à Honfleur, sa ville natale, doit sa notoriété à ses scènes de plage , activité mondaine inventée par le Second Empire qui mit Deauville et Trouville à la mode. Mais ce qui enchante dans les peintures de Boudin c’est ce don si personnel pour nous donner à voir et à sentir la lumière, le vent, et les merveilleux nuages , là où ses contemporains, les romantiques, ne proposaient le plus souvent qu’allégories poussiéreuses et débauches de drapés à l’antique.

La dernière fois qu’une rétrospective d’Eugène Boudin a été vue à Paris, c’était en 1899, organisée un an après sa mort par ses amis. C’est donc un véritable évènement, en même temps que la réparation d’une stupide injustice, qu’offre le Musée Jacquemart-André avec cette très belle exposition à voir jusqu’au 22 juillet, et dont France Inter est partenaire. On y retrouve, bien sûr, ces plus célèbres scènes de plage, avec ses ciels changeants, peintes le long de la Manche, mais aussi des œuvres moins connues réalisées durant ses voyages dans le Nord, le Midi et à Venise. On y découvre surtout la grande modernité d’un peintre modeste et obstiné qui a su rejeter la pompe romantique et ouvrir la voie aux impressionnistes.

Le reportage de Vinciane Haudebourg

Evénement(s) lié(s)

Eugène Boudin

Les références
L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.