Troisième long métrage de Michel Piccoli, qui a ostensiblement mis sa carrière de comédien entre parenthèses pour se consacrer à la réalisation, « C’est pas tout à fait la vie dont j’avais rêvé » est un nouvel éloge de l’indiscipline. Ce thème parcourait déjà ses deux premiers films : « Alors, voilà » (1997) et « La Plage noire » (2001). Sortie en salles dès aujourd'hui. Dans un appartement rustique et encombré d’objets hétéroclites, vit un curieux ménage à trois. Autour du mari élégant et amateur de jeux de cartes, de l’épouse grisonnante et inquiète de la désaffection progressive de son époux et, enfin, de la maîtresse voluptueuse et exclusive, il y aussi la gouvernante. Parfois, le petit-fils aux cheveux roux vient déjeuner. Bouteilles de bon vin, jeux, ballades, petits délires domestiques… Les tourments du monde extérieur ne semblent pas avoir de prise sur ce petit monde excentrique et farceur.

1Interview de Per Olov Enquist, écrivain suédois pour son dernier livre "Blanche et Marie", paru chez Actes Sud. Utilisant des écrits de Blanche Wittman, favorite du Docteur Charcot puis assistante de Marie Curie, Per Olov Enquist une nouvelle fois s'interroge sur la force de l'amour confronté à la monstruosité et à la mort. Traduction Lena Grumbach

programmation musicale

Jeff Buckley

Lilac Wine

Volo

Montréal

Arno

La vie est une partouze

Hard-Fi

Cash Machine

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.