pour son livreDe Révolution en République : les chemins de la France publié chez Gallimard dans la collection Quarto

Mona Ozouf-De Révolution en République : les chemins de la France
Mona Ozouf-De Révolution en République : les chemins de la France © Gallimard - collection Quarto / Mona Ozouf

Alphonse Dupront, historien disparu en 1990, fut un spécialiste des croisades. Son dernier ouvrage s’attachait à la persistance de ce mythe dans l’inconscient collectif occidental jusqu’à aujourd’hui.

A l’heure où ce thème nous revient en écho sinistre dans les discours des égorgeurs islamistes, peut-être faudrait-il, plutôt que regarder en boucle les affrontements télévisés des fameux « spécialistes », se replonger dans nos livres d’histoire.

Faute de nous livrer clés en main des exemples évidents à suivre, l’Histoire, en effet, comme vient de le dire Dupront, éclaire au moins ce qui constitue notre patrimoine commun.

Car ces questions essentielles qui agitent aujourd’hui nos sociétés, ont déjà été débattues par nos prédécesseurs.

Avec d’autres mots, sous d’autres urgences.

Les revisiter est, finalement, plus réconfortant qu’on pourrait le croire. Cela nous prouve que surmonter les déchirures, gérer les deuils, dépasser les échecs, est aussi ce qui unit un peuple.

Se plonger dans les 1300 pages du Quarto Gallimard qui propose des morceaux, choisis par elle, de l’œuvre de Mona Ozouf est un éblouissement.

D’abord grâce à sa plume, élégante et aérienne, et à son jugement libre, ironique, empathique et original sur les sujets qu’elle a traités depuis quarante ans, la Révolution, La République, l’Ecole et le particularisme breton.

Ce livre, intitulé De Révolution en République, les chemins de la France , lui a permis, écrit-elle dans sa préface, de « nouer en gerbe des écrits disparates » et d’y découvrir une « nécessité intérieure » et « un accord insoupçonné entre l’écriture et la vie ».

A ses lecteurs, reconnaissants, il démontre aussi que l’honnêteté des questionnements, à travers l’analyse de ces temps pas si lointains, que les doutes, les repentirs, les hésitations dans les choix, sont plus porteurs de pensée que les jugements définitifs.

Mona Ozouf, philosophe devenue historienne, et, finalement, écrivain, est, ce soir, l’invitée de l’Humeur Vagabonde.

Agenda - Mona Ozouf

- Le 23 mars sur France Musique

La matinale culturelle à 8h40

- Le 28 mars sur France Culture

Réplique s à 9h07

- Le 31 mars - 18h- à Toulouse

Signatures, débats, conférences à Ombres Blanches 48 rue Gambetta31000 Toulouse

Récompense

LeprixAujourd’hui a été décerné et remis lundi 16 mars à Mona Ozouf pour son Quarto De Révolution en RépubliqueLes chemins de la France .

Président d’honneur Jacques Julliard

Présidente Christine Clerc

Trésorier Christophe Barbier

Secrétaires généraux Raphaëlle Bacqué Albert du Roy

Membres :

  • Jean Boissonnat

    • Apolline de Malherbe

    • Alain Duhamel
  • Bruno Frappat

  • Franz-Olivier Giesbert

    • Claude Imbert
  • Laurent Joffrin

  • Catherine Nay

  • Alain-Gérard Slama

    • Philippe Tesson

Le reportage de Rémi Douat

En novembre dernier, la ministre de l’éducation nationaleNajat Vallaud Belkacem dévoilait neuf mesures "chocs" pour la Seine Saint-Denis et réaffirmait les principes de l’éducation prioritaire, destinée à lutter contre les inégalités sociales à l’école et offrir les mêmes chances à chacun.

Alors que se prépare la rentrée 2015, les moyens alloués à l’éducation semble bien être toujours en dessous des besoins.

Parents, professeurs et élèves manifestaient samedi dernier à Aubervilliers.

Les archives de l'INA et les extraits sonores diffusés ce soir

Alphonse Dupront : Le bon usage de l'Histoire

ARCHIVE INA / Heure de culture française 07/08/1959

Lecture Ernest Renan : "Qu'est-ce qu'une nation"

ARCHIVE INA / Départementale .A Alençon en Normandie 06/05/1981 France culture

Eugen weber : La France n’est pas « une et indivisible »

La France n’a jamais été une donnée, elle a toujours été - pour les rois comme pour les Républicains - un projet

ARCHIVE INA / « Le temps qui change. Les Français fin de siècle » 06/01/1989 France culture

__

Lecture Jules Ferry : Discours sur l’égalité d’éducation - Jules Ferry, alors député, donne cette conférence populaire le 10 avril 1870, salle Molière, au profit de la Société pour l’instruction élémentaire

L’Église veut retenir la femme, et c’est aussi pour cela qu’il faut que la démocratie la lui enlève ; il faut que la démocratie choisisse, sous peine de mort ; il faut choisir, Citoyens : il faut que la femme appartienne à la Science, ou qu’elle appartienne à l’Église.

ARCHIVE INA / Matinale du 20 mai 1982 .France culture

Lecture Michelet / préface "Histoire de la Révolution française » par Jérôme Kircher

ARCHIVE INA / « Micro fiction Liberté, égalité, fraternité : Les passions politiques françaises » 03/04/2012 France culture

__

Louis Guilloux : La langue bretonne est une langue de pays asservi

ARCHIVE INA/ « La Bretagne de la terre » 12.09.1970 France culture

Les invités

Les références

L'équipe

Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.