pour sa création, Argument , du 22 janvier au 13 février au T2G et la reprise de la pièce De mes propres mains du 22 au 30 janvier créée aux Bouffes du Nord l’année dernière.

Pascal Rambert - création "Argument" au T2G
Pascal Rambert - création "Argument" au T2G © Marc Domage / Marc Domage-T2G

Un homme se tient campé face à une femme, l’espace de la scène, cube noir au sol incliné, les sépare. Ils s’affrontent avec une violence que seul le mariage, lorsqu’il n’est plus que chaîne, suscite.

Elle est pâle, la bouche très rouge, ses cheveux noirs séparés en bandeaux, une lourde robe de barège est plaquée contre son corps par un vent furieux.

C’est une nuit de tempête, on devine la mer au pied d’une falaise. Face à elle son époux, redingote noire, l’invective, la menace. Il l’accuse de le tromper, de trop lire, d’être une mauvaise mère.

Nous sommes en 1871, en Normandie, alors que la Commune de Paris agonise dans le sang.

Louis est un drapier, partisan de l’ordre, hostile aux idées progressistes que défend Annabelle. Leur désaccord politique est envenimé par la jalousie féroce de Louis qui ne supporte pas que la femme qu’il a achetée et qu’il possède, au même titre que ses chiens et ses chevaux puisse lui échapper, de corps ou de pensées. Leurs paroles s’entremêlent dans les bourrasques, sous le regard d’un enfant, leur fils, comme suspendu entre terre et ciel.

Argument , nouvelle pièce de Pascal Rambert, créée au début du mois à Orléans, reprend à partir du 22 janvier au Théâtre de Gennevilliers dans une scénographie de Daniel Jeanneteau.

Elle a été écrite pour les acteurs, formidables, Laurent Poitrenaux et Marie-Sophie Ferdane, dont la physionomie évoquait pour l’auteur cette fin du XIXe où la réaction triomphait des rêves de progrès.

Alors que les corps sont corsetés, engoncés, les mots flambent, tuent, pleurent, chantent, rêvent. Les acteurs ne sont plus que langage incarné. Tout comme l’homme, seul en scène, qui raconte dans un flot tumultueux, sa vie, notre vie, la vie.

De mes propres mains , monologue écrit en 1992 et régulièrement repris depuis par Pascal Rambert, tantôt pour un homme, tantôt pour une femme, est interprété ici par Arthur Nauzyciel. On peut le voir également au Théâtre de Gennevilliers du 22 au 30 Janvier.

Et Pascal Rambert est, ce soir, l’invité de l’Humeur Vagabonde.

Pascal Rambert - livre "Argument"
Pascal Rambert - livre "Argument" © Les Solitaires Intempestifs / Pascal Rambert

Pascal Rambert, auteur de Argument, publié aux éditions Les Solitaires Intempestifs

"Cessez voulez-vous Annabelle ce chant funèbre l’air est lugubre le ciel bas la nuit épaisse j’ai peur si je ferme les yeux j’entends j’entends si je me concentre bien fermez les yeux écoutez écoutez entendez-vous ces coups de canons ces tirs secs des fusils l’air comme un gaz porteur met dans nos oreilles les sons de Paris écoutez écoutez on s’y bat les murailles cèdent les corps tombent on dresse la barricade ça claque l’artillerie sera sortie elle aura anéanti vos amis aux grandes idées"

Argument renvoie à l’histoire de la Commune, au travers d’une scène tragique et magique où les convictions conservatrices s’opposent aux forces révolutionnaires, sur fond imaginaire de toile de Jouy"

Le reportage de Perrine Malinge

Rencontre avec les deux acteurs Laurent Poitrenaux et Marie Sophie Ferdane , et avec le scénographe Daniel Jeanneteau

Les références

L'équipe

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.