pour Robert Capa/Morvan/Bertail - Omaha Beach, 6 juin 1994 / Capa, Morvan et Bertail / une coédition Dupuis-Magnum photos et Aire Libre

Capa-Morvan-Bertail "Omaha Beach 6 juin 1944"
Capa-Morvan-Bertail "Omaha Beach 6 juin 1944" © Dupuis-Magnum Photos-Aire Libre / Jean-David Morvan et Clément Saccomani

Qui n’aurait aimé le connaître ? Parmi les plus célèbres des photoreporters, le hongrois Endre Friedmann, devenu l’américain Robert Capa , est demeuré, 60 ans après sa mort en Indochine, le modèle indépassable de cette profession où l’on n’a parfois pas le temps de vieillir.

Et parmi ses photos, célébrissimes, du Front populaire, de la guerre d’Espagne, de Chine ou du conflit mondial, celles qu’il a prises, au péril de sa vie, le 6 juin 1944, à l’aube, sur Omaha Beach, sont particulièrement précieuses.

En effet, elles sont les seules à témoigner, pour l’histoire, de ce que furent réellement ces premières heures du débarquement durant lesquelles 50% des pertes humaines de ce jour décisif furent enregistrées.

Capa faisait partie de cette première vague de GI débarquée à 6H30 sur Bloody Omaha.

Seuls dix de ses clichés nous sont parvenus. Sur 106 disait Capa, sur 72 selon Life, pour qui il travaillait alors. Tremblés, flous, mais terriblement émouvants, ils ont fait le tour du monde quelques jours après le D-Day.

Aucun des autres photographes présents ce jour-là n’avait réussi l’exploit. Mais, avec lui, les histoires sont toujours plus romanesques, pour ne pas dire rocambolesques, que ce que l’on croit. Un formidable petit livre, co-édité par Magnum photos et Aire Libre, dont le scénario de Jean-David Morvan est tiré du récit qu’en a fait Capa dans son livre Juste un peu flou publié en 1947, avec des dessins deDominique Bertail , nous permet de suivre, comme à travers le viseur de son appareil, ce que furent ces quelques heures que l’on vient de célébrer 70 ans plus tard.

Jean-David Morvan, scénariste de BD, et Clément Saccomani, directeur éditorial de Magnum Photos, qui ont imaginé ce livre, sont, ce soir, les invités de l’Humeur Vagabonde .

Robert CAPA-Juste un peu Flou
Robert CAPA-Juste un peu Flou © Delpine / Robert Capa

Robert CAPA -Juste un peu flou - publié en 1947 - édité aux éditions Delpine en 2003

Le reportage de Vinciane Laumonier

Rencontre avec Dominique Bertail qui a réalisé les dessins de l’album Omaha Beach,6 juin 1944 .

Suivant le scénario imaginé par Jean-David Morvan, il s’est penché sur les photographies de Robert Capa et a traduit dans son dessin l’urgence du débarquement. Silhouettes naissant de l’énergie d’un trait, noir et blanc graphiques et jeu de lumière saturé.

Dominique Bertail sera en dédicace à BD Net Paris le 26 juin, à Annecy les 27 28 et 29 juin et à Perpignan les 12 et 13 septembre.

Les références
L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.