Son texte "Au bord" est mis en scène ces jours ci au Théâtre National de Strasbourg par Stanislas Nordey

Claudine Galéa , autrice associée au TNS pour sa pièce "Au bord" qui sera jouée au TNS  du 21 juin au 29 juin 2021
Claudine Galéa , autrice associée au TNS pour sa pièce "Au bord" qui sera jouée au TNS du 21 juin au 29 juin 2021 © Jean-Louis Fernandez

La voix, rauque, lente, passant de la douceur rêveuse au cri, c’est celle de Cécile Brune, actrice brûlante. Elle est sur la scène du Théâtre National de Strasbourg, enserrée dans une sorte de boite grise, minérale, qu’elle arpente comme on le fait dans une prison, prison réelle, prison mentale. La mise en scène est celle de Stanislas Nordey, lui qui cherche toujours à monter des « textes insolubles » comme il le dit. Avec « Au Bord », qui sera joué au TNS du 21 au 29 juin, puis repris en avril prochain, il a trouvé un défi à sa hauteur. Ici c’est donc une femme qui soliloque. Ecrivaine, elle reste bloquée, à bout de souffle, à bout de mots, devant une photo qu’elle a punaisée sur le mur en face d’elle : celle que le monde entier a découvert à la une du Washington Post en mai 2004, mettant en scène 

une soldate américaine tenant en laisse un prisonnier irakien couché par terre dans la prison d’Abu Grahïb.

Qu’est-ce qui arrête ainsi celle qui cherche à écrire, par delà la simple répulsion du spectacle de la torture, et quels sentiments plus troubles, quels souvenirs difficiles cette photo suscite en elle ?

Découvrir l’écriture de Claudine Galea, d’abord dans ses pièces, une quinzaine à ce jour, mais aussi dans ses brefs romans, pour adultes ou pour enfants, c’est comme se risquer au plus près d’une coulée de lave en fusion. Dans le dernier numéro de l’excellente revue Parages, qui lui est entièrement consacré, Frédéric Vossier, philosophe et dramaturge, écrit d’ailleurs que « l’approcher c’est risquer de se brûler ». Mais ce qui saisit celui ou celle qui s’immerge dans cette langue âpre, précise, violente et charnelle, qui sans cesse revient sur elle-même pour préciser, fouiller plus loin, dénicher la vérité du sentiment, sans embellir, au risque de se mettre à nu, muscles, os, sang, entrailles, c’est la fascination devant une intelligence vivante, qui crée, à partir d’une histoire intime, la sienne, un récit qui nous concerne évidemment. 

Claudine Galea est cette année artiste associée au TNS et son dernier texte, « un sentiment de vie », tout juste publié aux éditions espaces 34, sera mis en scène au théâtre de La Bastille à la rentrée prochaine.

Pour aller plus loin:

"Au bord" mis en scène par Stanislas Nordey est  à voir au Théâtre national de Strasbourg du 21 juin au 29 juin 2021 

"Un sentiment de vie"  mis en scène par Jean- Michel Rabeux   est à voir du 20 septembre au 15 octobre au Théâtre de la Bastille 

A lire : Au bord  paru aux éditions  Espaces 34 

La bibliographie de Claudine Galea est à retrouver sur le site espaces34

Avec les voix de:

Georges Didi-Huberman, Falk Richter ,Patti Smith (archives INA) 

La programmation musicale

Patti Smith :Dream of life

L'équipe
Contact
Thèmes associés