A l'occasion de nombreuses parutions et de l'exposition que lui consacre le Centre Georges Pompidou, nous parlerons ce soir de l'architecte français Robert Mallet-Stevens (1886-1945), avec Catherine Gilbert, petite fille de l'architecte, et Jacques Repiquet, architecte et spécialiste de Mallet-Stevens. Moins connu que son contemporain Le Corbusier, Mallet-Stevens se fît connaître pour sa première réalisation en 1923 "La villa Noailles" à Hyères, lieu mythique qui accueillit de très nombreux intellectuels et artistes du 20ème siècle. Chef de file des architectes modernistes il crée l’Union des Artistes Modernes en 1929 et en devient président. Malgré les difficultés qu'il a eu à construire et l'état d'abandon dans lequel se trouvait encore récemment ses villas, immeubles, et autres bâtiments, l'oeuvre de cet artiste-architecte et designer commence à retrouver la place historique qui lui revenait. A noter : Dans le cadre de l'exposition au Centre Georges Pompidou, qui fermera ses portes le 29 août prochain, un colloque aura lieu le Samedi 21 Mai de 11h à 21h. La Galerie Doria expose des meubles et objets imaginés par l'architecte. Jusqu'au 30 Juillet. A lire : "Robert Mallet Stevens architecte" sous la direction de J-P Lyonnet, éditions Alternatives "La villa Cavrois" Richard Klein, éditions Picard "Louis Barillet, maître verrier" de J-F Archierie et Cecile Nebout, éd Alternatives Catalogue de l'exposition de Beaubourg "Robert Mallet Stevens, l'oeuvre complète" Coll Classique du XXème siècle, sous la direction d'Olivier Cinqualbre Visites : Rue Mallet-Stevens Paris 16ème arrondissement Atelier Barillet 15 square de vergennes 15ème Villa Noailles à Hyères Caserne des pompiers Rue Mesnil Paris 16ème Hotel Collinet 8 rue Denfert Rochereau à Boulogne Immeuble 7 rue Méchain 75014 Maison Trapenard 5 avenue Lenôtre à Sceaux

3Rencontre avec Nicole Bamberger, qui habite depuis 20 ans la villa de Mallet Stevens à Paris.

invité(s)

programmation musicale

Daphné

Théo soleil ### The John Butler Trio

Zebra

L'équipe

Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.