Parce qu’il était, de son vivant considéré comme fou, et qu’il fut après sa mort, sauvé de l’oubli par Dubuffet, Soutter fut trop hâtivement classé parmi les autodidactes de l’Art Brut. La Galerie Kasten Greve nous donne l'occasion de découvrir l'univers de cet artiste

Portrait de Louis Soutter, artiste, peintre et dessinateur.
Portrait de Louis Soutter, artiste, peintre et dessinateur. © Theo Frey / Fotostiftung Schweiz

Louis Soutter, bien qu’il soit comme le dit l’historien de l’art Michel Thevoz, l’un des plus grands dessinateurs du XXè siècle, demeure toujours largement méconnu du public. Et parce qu’il était, de son vivant, considéré comme fou, et qu’il fut, après sa mort, sauvé de l’oubli par Dubuffet, Soutter fut trop hâtivement classé parmi les autodidactes de l’Art Brut. 

Louis Soutter - Crucifixion - 1937-1942 - Encre noire et gouache sur papier/ Black ink and
Louis Soutter - Crucifixion - 1937-1942 - Encre noire et gouache sur papier/ Black ink and / Courtesy of Galerie Karsten Greve Köln Paris St. Moritz/Nicolas Brasseur, Paris

En réalité cet homme tourmenté, parfois délirant, autodestructeur, et qui passa vingt ans dans un asile pour nécessiteux dans le Jura vaudois, était un artiste accompli, nourri de peinture classique, d’architecture et de musique, violoniste talentueux. Mais c’est dans ce mouroir misérable, où il s’éteignit en 1942, qu’il produisit ses œuvres les plus singulières, réalisées aux doigts et à l’encre noire.

Louis Soutter - Noël du réprouvé - ca. 1937
Louis Soutter - Noël du réprouvé - ca. 1937 / Courtesy of Galerie Karsten Greve Köln Paris St. Moritz/Christopher Clem Franken

A Paris nous avions pu découvrir Soutter en 2012, lors d’une exposition du collectionneur Antoine de Galbert organisée dans sa si belle Maison Rouge hélas fermée depuis. 

En 2015, la Maison Victor Hugo, place des Vosges, eut l’excellente idée de confronter les dessins du poète à ceux de l’artiste suisse méconnu, nous donnant ainsi à voir, de façon troublante, deux plongées dans le plus noir de la nuit humaine. 

Louis Soutter -  Tanagras -  1938
Louis Soutter - Tanagras - 1938 / Courtesy of Galerie Karsten Greve Köln Paris St. Moritz /Markus Mühlheim, Worb

C’est là qu’ Eric Vuillard a rencontré l’univers tragique de Soutter, ce maelström de souffrances dans lequel l’écrivain a vu l’écho démiurgique d’un monde en train de basculer dans l’horreur. 

Eric Vuillard vient de préfacer le catalogue d’une splendide exposition des dessins de Louis Soutter qui se tient à Paris à la Galerie Karsten Greve jusqu’au 12 octobre.

A lire:

Le  catalogue  de l'exposition Louis  Souter , un  présage édité par la galerie Karsten Greve

Le livre Louis Soutter, probablement de Michel Layaz paru aux éditions Zoe 

Le dossier de presse de l’exposition Louis Soutter , un présage 

A découvrir également également

Du 15 septembre au 24 octobre 2020, la librairie-galerie Métamorphoses  (Paris 6éme)   accueillera les œuvres de trois artistes contemporains : les peintres Ronan Barrot et Gérard Traquandi, et le sculpteur Denis Monfleur : tableaux à l’huile, sculptures granitiques et œuvres sur papier (dessins, aquarelles, huiles sur Japon) s’épanouiront et se répondront dans l’espace de Métamorphoses, qui exposera également une sélection de livres conçus ou illustrés par les trois artistes.

Avec les voix de 

Michel THEVOZ, Historien de l'art 

Antoine de Galbert,collectionneur 

Christian Boltanski , Artiste plasticien

Valére Novarina ,auteur, metteur en scène et artiste

Mali Genest,  ,artiste ,responsable des publics  au musée cantonal des Beaux-Arts à Lausanne à la Collection de l'Art Brut 

La programmation musicale

Leonard COHEN   Happens To The Heart 

Les invités
L'équipe
Contact
Thèmes associés