[scald=9017:sdl_editor_representation]"Trente trois jours en été, chroniques d'une guerre surprise", éditions Robert Laffont Le 14 août 2006, à 8 heures du matin heure locale, le cessez-le-feu prend effet entre militaires israëliens et miliciens du Hezbollah. Cette guerre que personne n'attendait aura duré 33 jours. L'aviation israëlienne a effectué 15 500 raids sur le Liban, le Hezbollah a tiré 3790 missiles sur Israël. Parmi les civils, 1070 libanais et 42 israëliens sont morts. 120 soldats israëliens y ont perdu la vie. Le Hezbollah annonce 65 miliciens tués, 500 au moins selon Israël. Les deux camps revendiquent la victoire. Mais une blague circule sur Internet : on a gagné, barré d'une croix. On a fait match nul, barré d'une croix. L'important c'est de participer. Cette anecdote, et mille autres sont dans le livre passionnant que vient de publier Annette Levy-Willard chez Robert Laffont. "Trente trois jours en été, chroniques d'une guerre surprise" dépasse largement la reprise des articles qu'elle a envoyé durant cette guerre à son journal "Libération". Alors en vacances familiales en Israël, Annette Lévy-Willard a évidemment couvert sans hésiter les événements, racontant la vie quotidienne dans des villes touchées pour la première fois par des missiles, interrogeant officiels, journalistes, intellectuels, anonymes, et surtout, les soldats désemparés qui revenaient du front. Avec un humour dévastateur et son regard aiguisé, Annette Lévy-Willard a réussi là un récit vif, dérangeant qui pose de vraies questionsJulien Cernobori : retour sur quelques archives sonores de cette guerre de l'été 2006.

programmation musicale

Rachid Taha

Agatha ### Madeleine Peyroux

La vie en rose ### Françoise Hardy et Alain Souchon

Soleil

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.