pour son recueil de photographies Prisons : 67065 paru aux éditions Neus

Grégoire Korganow - Prisons 67 065
Grégoire Korganow - Prisons 67 065 © Neus-Belles Lettres distribution / Grégoire Korganow

L’an dernier, Jean-Marie Delarue quittait son poste de Contrôleur Général des lieux de privation de liberté qu’il occupait depuis 2008. Prisons, centres de rétention administrative, hôpitaux psychiatriques, partout où des individus sont enfermés, le contrôleur général et ses équipes se rendent pour vérifier que la loi est appliquée et que les droits des internés sont respectés.

Année après années, hélas, les rapports accablants pour la France lui valent des condamnations répétées de la Cour européenne des droits de l’homme et des organisations internationales compétentes : surpopulation carcérale, vétusté des locaux, violences, brimades, graves manquements à l’hygiène et à l’intégrité des personnes.

Chacun sait que l’enfermement n’est qu’une partie de la peine dans des prisons, où plus de la moitié de la mortalité est due aux suicides.

De janvier 2011 à Janvier 2014, le photographe Grégoire Korganow a fait partie de l’équipe des contrôleurs de Jean-Marie Delarue.

Il a inspecté une vingtaine d’établissements pénitentiaires, y restant à chaque fois entre cinq et dix jours.

Lui qui avait déjà travaillé en milieu carcéral en participant à deux films documentaires de Stéphane Mercurio réalisés en 2008 et 2011, obtient cette fois-ci, grâce à ce statut, de pouvoir tout photographier, intérieur des cellules, douches, parloirs, mitards….

De cette immersion bouleversante, il a sorti un gros livre de photos édité chez Neus et intitulé Prisons, 67065 , 67065 comme le nombre de détenus en France.

Korganow saisit l’indicible sur les corps, le temps vide qui s’écoule lentement dans les cours et les couloirs, miteux ou glacés, la promiscuité ignoble des cellules surpeuplées. Pas de visages, pas de mots, mais tout est dit.

Grégoire Korganow est, ce soir, l’invité de l’Humeur Vagabonde .

Le site de Grégoire Korganow

http://www.korganow.net/

La Maison Européenne de la Photo - MEP

http://www.mep-fr.org/evenement/gregoire-korganow-prisons/

Autre actualité : prolongation de sa création Sortie de scène jusqu'au 29 juillet à Montpellier

http://www.montpellierdanse.com/

Le reportage de Vinciane Laumonier

Rencontre avec Sylvain Groud, danseur et partenaire artistique de Grégoire Korganow. Ce danseur a longtemps fait parti de la troupe d'Anjelin Preljocaj, avant de créer sa propre compagnie et d'investir, de son corps et de ses mouvements, le CHU de Rouen.

Grâce au dispositif très actif Culture à l’Hôpital , il danse dans les couloirs, dans les chambres des malades, et travaille en ce moment avec des adolescents du service pédopsychiatrie.

Des jeunes souffrant d'anorexie ou de phobies, qui redécouvrent leurs corps par la danse.

Ces "chroniques dansées" seront ensuite filmées par Grégoire Korganow. Immersion dans une séance de danse au CHU de Rouen, avant le tournage.

si-vous-voulez-bien-me-suivre-David-Morganti-Cie-Sylvain-Groud
si-vous-voulez-bien-me-suivre-David-Morganti-Cie-Sylvain-Groud © David Morganti-Sylvain Groud / David Morganti-Sylvain Groud

Ces chroniques dansées et filmées par Grégoire Korganow seront à voir sur le site internet de Sylvain Groud.www.compagniemad.fr

Lui est en tournée en France avec sa nouvelle pièce Memento Vivere avec les vidéos de Grégoire Korganow.

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.