Se perdre dans la contemplation de chefs d’œuvre l’avait aidée à retrouver La Légèreté après l’horreur de l’année 2015. Aujourd’hui Catherine Meurisse renoue avec la couleur franche, vive, éclatante, grâce à Delacroix et Dumas, s’offrant dans ce magnifique dernier album, le plaisir sensuel d’une peinture en liberté.

Catherine Meurisse, illustratrice, dessinatrice de presse et autrice de bande dessinée à la 46e édition du Festival international de la bande dessinée d'Angoulême le 27 janvier 2019.
Catherine Meurisse, illustratrice, dessinatrice de presse et autrice de bande dessinée à la 46e édition du Festival international de la bande dessinée d'Angoulême le 27 janvier 2019. © AFP / JOEL SAGET

Ce 10 décembre 1864, dans une salle d’exposition de la Société nationale des Beaux Arts, Alexandre Dumas rendait ainsi hommage à son ami, Eugène Delacroix, mort un an auparavant. L’auteur des Trois Mousquetaires, ogre prolifique et généreux, était proche de ce peintre vilipendé jusqu’à son dernier souffle par la critique –qui lui reprochait ses « tartouillades »- en un temps où la « bonne peinture » se devait d’abord d’être bien dessinée. Dumas dresse à sa façon, grandes envolées et anecdotes réjouissantes, le portrait d’un maître de la couleur, capable de brosser de grandes toiles sans esquisses préparatoires, en un temps record, et qui a ouvert la voie aux peintres modernes, tels Monet ou Renoir.

Les fidèles de la dessinatrice Catherine Meurisse connaissent déjà ses affinités électives, telles qu’elle nous les a racontées dans ses albums les plus anciens, comme Mes hommes de lettres ou _Le Pont des Arts_. Plus récemment, elle était venue à ce micro, à l’occasion de la parution des Grands Espaces, parler de sa découverte du Louvre, enfant, alors fascinée par les feuillages de Corot, les bosquets de Fragonard, la campagne de Poussin... Se perdre dans la contemplation des chefs d’œuvre aimés, une thérapie qui l’avait aidée à retrouver La Légèretéaprès l’horreur de l’année 2015. Aujourd’hui elle renoue avec la couleur franche, vive, éclatante, grâce à Delacroix et à Dumas, s’offrant dans ce magnifique dernier album, Delacroix  publié chez Dargaud, le plaisir sensuel d’une peinture en liberté.

L’actualité de Catherine Meurisse :

Exposition -vente des planches de Delacroix à la galerie Barbier- Mathon du 13 décembre 2019 au 11 janvier 2020, 3 rue Choron à Paris

Catherine Meurisse, chemin de traverse, exposition -rétrospective au FIBD d’Angoulême du 30  janvier au 2 février 2020

Exposition des planches de La légèreté à La Villa Médicis à Rome , dans le cadre de l'exposition Une antiquité moderne, réalisée en collaboration avec le Musée du Louvre, commissariat de Jean-Luc Martinez (directeur du Louvre) et Elisabeth le Breton. Jusqu’au 1er mars 2020 

Exposition de dessins à l'Art Museum d'Iki Island, Japon, Janvier 2020

Exposition personnelle à l'Académie des beaux -Arts-Insttitu de France en septembre 2020 

Réécouter Catherine Meurisse dans l'Humeur vagabonde :

Catherine Meurisse était venue évoquer son très  bel  album La légèreté en 2016, l'émission est à réécouter ICI,.

Quant à celle consacrée aux Grands espaces diffusée en 2018 , elle est à réécouter ICI 

A lire également:

Catherine Meurisse : "'Delacroix' est vraiment un album post-attentat à Charlie"

les extraits sonores et archives de l'INA 

Lecture par  Hugo Combe de l'hommage d’Alexandre Dumas à  son ami Eugène Delacroix le 10 décembre 1864,mort un an auparavant  dans une salle d’exposition de la Société nationale des Beaux Arts,.

Lecture d'un texte de Delacroix sur Ingres :Connaissance de l’art, 5 juillet 1963 lu par Igor Gourine

Lecture d'un texte de Baudelaire sur  Delacroix Ça peut pas faire de mal, 23 janvier 2010 :lu par Catherine Frot

Lecture  du Journal de  Delacroix ( 1824)  « Ne cours pas après une vaine perfection … si c’est moins naturel, ce sera plus fécond et plus beau » 

Côme FABRE, Conservateur du Patrimoine, spécialiste des peintures françaises du XIXe au département des Peintures du Musée du Louvre 

Sardanapale est  un tableau sadique et violemment érotique dans lequel il bafoue toutes les règles de perspective et  d’anatomie 

L'art est la matière 01/04/2018 jean de Loisy 

La programmation sonore 

Gilles Peterson Raphael Gualazzi : Reality & Fantasy

Les invités
Les références
L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.