pour la 28ème édition du festival Premiers Plans d'Angers du 22 au 31 janvier

Affiche du 28ème festival "Premiers Plans d'Angers"
Affiche du 28ème festival "Premiers Plans d'Angers" © Premiers Plans d'Angers / "Premiers Plans d'Angers"

Phrase devenue culte, écrite par François Truffaut pour le personnage du metteur en scène qu’il tenait lui-même dans La Nuit américaine en 1973, elle formule joliment ce sentiment qu’expriment beaucoup de réalisateurs lorsqu’on leur pose l’inévitable question sur l’origine de leur vocation : le désir fou d’ordonnancer le monde autour de ses rêves, exactement comme le fait l’enfant plongé dans sa lecture.

Serge Daney le disait aussi, lui qui proclamait le cinéma territoire de l’enfance à jamais.

Au début il y a donc le jeu, et la volonté de ne pas se contenter de la grise réalité.

Pourquoi d’ailleurs le faudrait-il, alors que faire des films vous offre tout l’univers, comme un immense coffre aux trésors ?

Pour Truffaut, enfant mal aimé, les films ont été plus harmonieux que la vie.

Pour Bergman, élevé dans un puritanisme suffocant, il s’agissait, disait-il, de faire tomber les murs afin d’atteindre d’autres univers.

Rêver ensemble, s’émouvoir, rire, penser ensemble, voilà ce qui réunit depuis 1989 à Angers des passionnés de cinéma, professionnels, public et aussi candidats à la consécration qui viennent proposer scénarios et premiers films à différents jurys. Parmi eux des lycéens cinéphiles qui décernent leurs propres récompenses.

Outre la projection de ces premières œuvres et la lecture de scénarios par des comédiens, le festival Premiers Plans d’Angers propose des rétrospectives, des rencontres avec des acteurs et des réalisateurs, ainsi que des hommages. Cette année, pour sa 28è édition, Alain Cavalier, Milos Forman, Michael Lonsdale, Andreï Zviaguintsev, Paul Driessen, seront à l’honneur.

Des projections et rencontres seront également organisés dans les autres villes de la région et, le 11 février, le Forum des images à Paris accueillera les oeuvres primées à Angers.

En 1991 le premier film d’Arnaud Desplechin , La vie des morts, y avait reçu deux récompenses, ainsi que le scénario du suivant, La Sentinelle.

Cette année il en est le président. Arnaud Desplechin est, ce soir, l’invité de l’Humeur Vagabonde

Sélection, rétrospectives, rencontres et événements du festival sur le site :

http://www.premiersplans.org/

Le reportage de Léa Minod

Léa Minod s’est rendue à Angers, une semaine tout juste avant le lancement du Festival Premiers Plans .

Il commençait à faire froid. Et les rues étaient encore silencieuses avant l’ébullition du festival.

C’est devant le cinéma Des 400 coups, juste en face du siège de l’association Premier plan, qu’elle a retrouvé Anouk Constant et Quentin Calmont. 17 et 18 ans, tous deux membres des jurys lycéen et étudiant du festival.

Des fous de cinéma qui parlent de leur passion les yeux plein d’étoiles. Et de cette magie du grand écran, qui étourdit encore la jeunesse d’aujourd’hui.

Avec les extraits de :

  • La Famiglia d’Ettore Scola
  • Jules et Jim de Francois Truffaut
  • La nuit américaine de François Truffaut
  • La Baie des anges de Jacques demy
  • et la musique de After Hours de Martin Scorsese

les extraits sonores diffusées ce soir

Extrait du film La nuit américaine de François Truffaut

Ingmar BERGMAN: Ce que le cinéma représente pour lui

Le 18 déc. 1984 Ingmar BERGMAN est interviewé par un journaliste de la télévision suédoise Nils Petter SUNDGREN.

Diffusé dans les MARDIS DU CINEMA INGMAR BERGMAN /Colette Fellous - 22/03/1988 (archive INA)

Alain Cavalier: Comment est née , alors qu’il était enfant, son envie de faire du cinéma

archive INA -A voix nue 12/09/2005 Laure Adler- France culture

Extrait du film Providence d’Alain Resnais (en V.F.)

Patrice Chéreau:Platonov de Tchekhov

Archive INA MARDIS DU THEATRE MEGAPHONIE 27/10/1987 F. Culture - Lucien ATTOUN

Extrait du film Les gens de Dublin de John Huston

Extrait du filmLe grand jeu de Nicolas Pariser

Les invités

Les références

L'équipe

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.