Pour « Dorchester Terrace » traduit par Florence Bertrandéditions 10/18 collection Grands Détectives (série Thomas Pitt) « La fin justifie les moyens »/id/ (série Monk)

Ceux qui ont, un jour, plongé dans l’une des enquêtes de Thomas Pitt, en sont la plupart du temps ressortis accros. C’est que sa créatrice, l’écrivain britannique Anne Perry, a un sacré talent pour faire revivre l’atmosphère du Londres victorien où, tandis que Jack l’éventreur rôde dans les quartiers miséreux des docks, la haute société cache ses turpitudes dans un tourbillon de fêtes, de spectacles et de célébrations militaires. En 27 livres, Thomas Pitt, parti simple enquêteur, a gravi tous les échelons de la hiérarchie policière grâce à ses qualités exceptionnelles d’investigateur. Dans ce dernier volume, « Dorchester Terrace », toujours traduit par Florence Bertrand pour 10/18, le voici chef de la Special Branch, chargé de déjouer une menace d’assassinat à l’encontre d’un archiduc autrichien alors qu’un traître haut placé renseigne les terroristes.

Anne Perry
Anne Perry © Radio France

Anne Perry est une star à travers le monde où près de 25 millions d’exemplaires de ses livres ont été vendus. Les enquêtes de Thomas Pitt et sa femme, la perspicace lady Charlotte, ont fait sa renommée. Plus récemment, elle a créé un autre personnage d’enquêteur, Monk, qui a la particularité d’être amnésique et de redouter d’avoir été quelqu’un de vraiment pas bien auparavant. Difficile de ne pas penser, en lisant ces romans que l’auteur a elle-même été condamnée pour meurtre lorsqu’elle avait quinze ans et vivait en Nouvelle Zélande, convaincue d’avoir assassinée, avec sa meilleure amie, la mère de celle-ci. Dette payée, nom changé, Anne Perry est devenue auteur de romans policiers dans lesquels le poids du passé, la culpabilité et la rédemption sont des thèmes récurrents, ainsi que les portraits de femme en rébellion contre l’ordre établi.

Interprète : Xavier Combe

Le reportage de:

Reportage Vinciane Haudebourg Visite du Paris assassin. Enquête numéro 2: Châtelet Les Halles.

Depuis le 12eme siecle c’est la rive du commerce. Un quartier aménagé par le roi qui souhaite agrandir la ville et délocaliser les marchés du centre.

A L’ombre de «Notre Dame des Halles» plus connue sous le nom de Saint Eustache c’est le plus grand marché d’Europe, là où s’organisent le banditisme et le syndicat du crime.

Visiste de ce Paris assassin avec la guide Dorothée des "visites de Théo".

site des visites de Théo : http://www.lesvisitesdetheo.com/theo/index.php

La programmation musicale :

- Mars is no fun

- Claire Denamur, 34 septembre

- The Kinks, Victoria

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.