[scald=9019:sdl_editor_representation]Une sacrée personnalité, Edith Thomas, derrière la voix de femme bien élevée, et même un brin corsetée. Elle est écrivain, historienne, journaliste, résistante, féministe. Cette intellectuelle engagée et talentueuse, plus lucide que sa célèbre contemporaine Simone de Beauvoir, dont elle n'imita pas la prudente réserve pendant l'Occupation, demeure pourtant, 35 ans après sa mort, une parfaite inconnue pour la plupart de ses compatriotes. C'est grâce à une universitaire américaine, Dorothy Kaufmann, que nous avons pu découvrir, en, 1995, certains de ses écrits et notamment son passionnant journal de guerre. Elle publie aujourd'hui aux éditions Autrement, sa biographie, "Edith Thomas, passionnément résistante". Mais aujourd'hui, avant de parler d'Edith Thomas, c'est à une autre femme engagée, une magnifique résistante, que nous allons rendre hommage. Aujourd'hui à midi, dans la cour d'Honneur des Invalides, la République rendait les honneurs militaires à Lucie Aubrac, morte le 14 mars à 94 ans, deux mois après son camarade Jean-Pierre Vernant. Nous avons choisi de réentendre la voix de Lucie Aubrac, vivante, comme elle doit le rester à jamais, dans nos mémoires.Caroline Ostermann : Rencontre avec Michèle Perrot, qui a rédigé la préface du livre de Dorothy Kaufmann.

programmation musicale

Bazbaz

Tout ce que tu veux ### Janis Joplin

Move over ### Carla Bruni

Those dancing days are gone

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.