Robert Bober: On ne peut plus dormir tranquille quand on a une fois ouvert les yeux (P.O.L.) Un cycle de ses films a lieu au Mémorial de la Shoah du 30 novembre au 19 décembre (projections et débats).

Eric Hazan éditeur et écrivain, parlera du Paris de Balzac lundi 25 octobre à la BPI au centre Pompidou après la projection de « Balzac, quelques traits de caractère » de Pierre Dumayet et Robert Bober (2000)à 19H30 En 1970, Vladimir Jankélévitch commente la réédition du tome2 de son Traité des Vertus paru la première fois en 1949. Ce tome 2 est sous-titré « les Vertus et l’Amour », ce sentiment étant pour lui, comme il l’expliquait ici, la matrice de toutes les vertus. Sans amour pas de bonté, pas de courage, pas de solidarité entre humains. Ce qu’il y a toujours de bien avec Jankélévitch, que l’on soit d’accord ou pas, c’est qu’il vous pousse à penser hors des certitudes paresseuses.

L’écouter aujourd’hui encore, 25 ans après sa mort, c’est aussi se sentir relié à une histoire qui, bien mieux que des certificats de nationalité, nous a fait français. Celle qui, comme il nous l’a appris, met le non, N.O.N., au commencement de toute vie morale. Jankélévitch, ainsi que Truffaut et Max Ophüls, John Wayne et Harpo Marx, Simone Signoret et Jeanne Moreau, les morts de la Commune et ceux de Charonne, Georges Méliès, Pierre Dumayet et le clown Pipo sont dans le dernier livre de Robert Bober, édité chez POL, dont le titre « on ne peut plus dormir tranquille quand une fois on a ouvert les yeux » est extrait d’un poème de Pierre Reverdy.

Autour de l’histoire d’Hannah, Yankel et Leizer, variation yiddish de celle de Jules et Jim, Robert Bober a écrit un livre bouleversant sur le temps, la mémoire, les coïncidences, l’amour, l’amitié et les affinités électives. Avec, en toile de fond, le Paris des années 60 où il fit ses débuts au cinéma comme assistant de François Truffaut. Robert Bober est, ce soir l’invité de l’Humeur Vagabonde en compagnie d’Eric Hazan, écrivain et fondateur des éditions de La Fabrique, qui a publié en 2002 « l’invention de Paris » au Seuil. Eric Hazan sera lundi prochain à 19H30 à la BPI au centre Pompidou pour évoquer le Paris de Balzac, après la projection du film de Robert Bober et Pierre Dumayet « Balzac, quelques traits de caractère » .

reportage

Julien Cernobori : Portrait sonore de la Cité Crussol, à Paris dans le 11e arrondissement.

oeuvre(s)

  • L'invention de Paris

    De Eric Hazan

Les références
L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.