Pour « Alberto Moravia » bio chez Flammarion Alberto Moravia/Claudia Cardinale itw Flammarion Il n’a pas obtenu le Nobel de littérature, ce qui l’a surement blessé. Mais la stature de monument national des lettres italiennes du XXè siècle, nul n’a songé à la lui disputer, même de son vivant. Alberto Moravia a écrit sans cesse de l’âge de 20 ans jusqu’à sa mort brutale à 83 ans, en 1990. Romans, essais biographiques, traductions, reportages, pièces de théâtre, chroniques journalistiques, scénarios pour le cinéma qui a adapté beaucoup de ses livres, toutes ses œuvres racontent son temps, ses déchirures, ses interrogations, ses combats. Alberto Moravia professait une détestation absolue de l’engagement en littérature, égale, affirmait-il, à sa détestation du passé. Et pourtant, des « Indifférents » en 1929, aux « Deux amis » parus après sa mort, en passant par « le Conformiste » , « la Ciociara », « une autre vie » ou « Desideria », c’est une vision morale, politique, sociologique parfois, historique souvent, qu’il livre sur son époque. Tout comme il n’a jamais rechigné à s’exprimer dans les débats qui le concernait, comme le sort des Palestiniens, le terrorisme y compris durant les années de plomb, la mafia ou l’écologie au nom de laquelle il devint député européen. Homme complexe, contradictoire, attachant, anticonformiste dont son traducteur habituel, René de Ceccatty nous livre la biographie la plus totale qui se puisse imaginer. Du 3 au 21 Mars, la Cinémathèque Française organise une rétrospective de films qui ont adpaté des romans ou nouvelles de Moravia.

Grégoire Louis: Rencontre avec Claudia Cardinale autour du livre d'entretien avec Alberto Moravia à paraître chez Flammarion le 3 mars prochain. En 1961, Claudia Cardinale est une jeune actrice déjà en passe d'être l'une des plus grandes stars du cinéma, et Moravia l'interroge sur son corps en tant qu'objet dans l'espace dans un entretien à la fois philosophique (platonicien), et phénoménologique. La Cinémathèque et l'Institut Italien organisent le 6 mars des rencontres autour de Moravia et une lecture de cet entretien avec Claudia Cardinale et René de Ceccatty, traducteur de ce livre.

programmation musicale

Oxmo Puccino

Quitte-moi ### Layori

Dada ### Giovanna Marini

Bella Ciao ### liens

Institut Culturel Italien

La Cinémathèque: lecture de Claudia Cardinale et René de Ceccatty

L'équipe

Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.