Pas de gaspillage, chaque mot compte dit Martin Amis. Dans une nouvelle il n'y a pas de place pour le temps mort, pour la digression, pour l'ennui. Et pourtant, souvent, les plus belles nouvelles, celles que l'on relit lorsqu'on a envie qu'une voix amie nous parle, ne nous racontent justement que cela : le temps mort, la digression, l'ennui. Mais aussi la fulgurance d'un bonheur fugace, la doucuer d'un regard, le vacillement du souvenir. Tchékov, Flaubert, Maupassant mais aussi Carver, Hemingway, Grace Paley, James, Wharton, ce soir nous allons parler des nouvelles et de ceux qui les écrivent. Geneviève Brisac a publié il y a cinq ans à l'Olivier un recueil de nouvelles "Pour qui vous prenez-vous ?" récemment réédité en Points-Seuil. Frédéric Boudet vient, lui, de publier, également à l'Olivier, son premier livre "Invisibles". Ce sont des nouvelles, un genre que les éditeurs hésitent généralement à publier chez nous puisque, paraît-il, les lecteurs français les boudent... Nos deux invités sauront-ils les convaincre ?

1http://www.educationsansfrontieres.org rencontre avec quatre lycéennes sans papiers et leur professeur de Français Cédric Erard

programmation musicale

Malecon Social Club

Mi dulce anhelo ### Miossec

La facture d'électricité ### Vincent Delerme

Quatrième de couverture

L'équipe

Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.