Pour « Allô mon ange, c’est Marlène ! » aux éditions Michel Lafon

Berlinoise par son sens de l’humour et sa capacité à affronter les épreuves ; Américaine dans ses choix professionnels et son engagement durant la guerre contre les nazis ; mais Française, surtout, par cet amour porté depuis l’enfance à un pays dont elle parlait admirablement la langue et où elle choisit de vivre, telle était Marlène Dietrich, star entre les stars, mythe du plus beau des cinémas, celui de l’avant guerre, tourné à Hollywood par les exilés d’Europe de l’est. Marlène, tyrannique et généreuse, capricieuse mais bonne ménagère, femme fatale et femme banale, ainsi qu’elle le prétendait avec une si légère pointe d’orgueil.

bozon
bozon © Radio France

Louis Bozon, notre Louis Bozon fut le plus fidèle, le plus dévoué de ses amis durant les trente dernières années de sa vie à Paris. A l’époque tout jeune animateur sur France Inter, il sut la faire rire, et, surtout, ne pas la regarder avec des yeux de merlan frit en lui parlant de L’ange Bleu, ce qui avait le don de la mettre hors d’elle. Une belle amitié, une belle rencontre, une belle aventure, mais qui, à force, devenait un peu trop envahissante dans la vie, par ailleurs bien remplie, de notre ami Louis. C’est donc pour y mettre un point final qu’il a accepté de coucher ses souvenirs sur le papier des éditions Michel Lafon. « Allô mon ange, c’est Marlène ! » vient tout juste de sortir en librairie.

A noter la parution d'un coffret DVD,"Marlène Dietrich, monstre sacré", entretiens avec André Parinaud et Paul Gianolli (INA éditions, coll. Les grandes heures)

Le reportage de Julien Cernobori : portrait sonore de Louis Bozon.

Quand on écoute les archives de la radio, on se rend compte que la voix de Louis Bozon est liée à toute l’histoire de France Inter dont elle a été la chère amie fidèle. Louis Bozon, homme de radio et de jeu, question-machine, à la voix toujours enjouée devenu animateur de l’émission culte « Le jeu des 1000 euros » sous Chirac en 95. Une voix qu’on connaît comme on connaît celle de quelqu’un de la famille. Portrait d’un mythe radiophonique .

La programmation musicale :

- Marlène Dietrich, Je tire ma révérence

- Marlène Dietrich, Lola

- Marlène Dietrich, La vie en rose

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.