[scald=9125:sdl_editor_representation]May est invisible, transparent, inaudible. Normal elle est mère, grand-mère et, dès le debut de la pièce, elle devient veuve. A près de 70 ans, la fin de son histoire est toute tracée pour ses enfants qu'elle encombre dans leurs vies compliquées. May doit rentrer chez elle, jardiner, tricoter et attendre la mort comme une gentille vieille dame. Le problème c'est qu'elle n'a pas du tout envie de se conformer à la bienséance. Normal, encore une fois, puisque c'est Hanif Kureishi, écrivain et scénariste britannique à qui l'on doit Intimité tourné par Chéreau ou My Beautiful Laundrette tourné par Stephen Frears, qui a imaginé cette "mother" scandaleuse. Au départ ce fut un film, signé Roger Michell, qui mit une ambiance à couper au couteau dans la grande salle du festival de Cannes en 2004. Aujourd'hui c'est une pièce de théâtre, à laquelle Didier Bezace met la dernière main au théâtre de la Commune à Aubervilliers. Avec la grande Geneviève Mnich et aussi Patrck Catalifo, Antoine Baesler, Maya Borker, Jean Haas et Lise Schuster. May va donc démarrer le 26 avril prochain jusqu'au 3 juin.Sophie Joubert: Rencontre avec Hanif Kureishi

programmation musicale

Eric Truffaz Quartet

Nobody puts the baby in the corner ### Bazbaz

Tout ce que tu veux

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.