Pour « La vie secrète du Quartier Latin » aux édtions Omnibus « C’étaient amis que vent emporte et il soufflait devant ma porte »…les ombres se bousculent à nos côtés lorsque, Parisiens de souche, d’adoption ou de passage, nous arpentons les rues du Quartier latin tellement chantées, écrites, versifiées depuis le Moyen Age et même sur d’autres continents. De François Villon, qui en fut chassé, à Susan Sontag, débarquant, étudiante fauchée mais éblouie, par un matin d’hiver Place de la Sorbonne, ces quelques kilomètres carrés qui vont de la Seine au Luxembourg et de Maubert à l’Odéon ont rassemblé des générations d’artistes et d’intellectuels. Aujourd’hui devenu l’un des quartier les plus chers de Paris, envahi de boutiques de fringues et de galeries branchées, ce vieux cœur de la capitale ne bat plus vraiment au même rythme. C’est donc dans les livres, les archives, les photos, les mémoires qu’il nous faut aller rechercher son âme. Philippe Mellot, qui fut spécialiste de BD, se consacre dorénavant au Vieux Paris dont il collectionne les traces, notamment photographiques.Après Montmartre et les fiacres, il publie chez Omnibus « la vie secrète du Quartier Latin » bourrée d’anecdotes, d’histoires mal connues, du Moyen Age à l’orée du XXè siècle et enrichie par une superbe iconographie.

Martine Abat : Rencontres devant la bourique de Violette, Fleuriste au 78 de la rue Monge, en plein quartier latin. Violette, c’est une figure du quartier. Sa boutique de fleur est ouverte de midi à minuit. Dedans c’est un bric à brac accumulé depuis 50 ans qu’elle est là, des poupées, des plumes, des tableaux, des fauteuils en osier... Dehors ça sent bon quand on passe. Il y a un guéridon et des chaises. Tout le monde vient bavarder. Des étudiants du quartier, des voisins qui rentrent chez eux, des vieux messieurs. Juste dans ce périmètre là, c’est comme si avait survécu, un peu de cet esprit qui animait le quartier latin avant qu’il ne devienne l’un des plus riche de Paris, on y trouve encore un peu de cette gouaille de Paname...

programmation musicale

Alain Souchon

Foule sentimentale ### Melody Gardot

Baby I'm a fool ### M

Qu'est ce que c'est que ça ? ### liens

Festival Saint Germain des prés baudelairien, au Théâtre Mouffetard

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.