pour son dernier roman Opération Sweet Tooth paru chez Gallimard -

traduit de l’anglais par France Camus-Pichon

Ian McEwan
Ian McEwan © Gallimard / Gallimard

Ravissante, intelligente mais manquant terriblement de confiance en elle, Serena Frome, diplômée de Cambridge au début des années 70, va être recrutée par le MI5, les services secrets britanniques.

Lectrice compulsive, elle va être chargée de repérer et de financer, sans qu’il le sache, un brillant écrivain débutant, hostile au communisme et susceptible d’écrire un livre qui fera date.

Ce genre de travail psychologique, en pleine guerre froide, est déjà pratiqué par les alliés américains qui, par le biais de bourses, de fondations et autres colloques, soutiennent artistes et intellectuels à l’Ouest.

Serena Frome va vite découvrir sa perle rare et lui proposer, via un organisme apparemment innocent, de se consacrer à son écriture sans souci de fin de mois. Mais Tom Haley, dont les premiers écrits l’ont enthousiasmée, est aussi très séduisant. Il va devenir de plus en plus difficile pour Serena de vivre cette histoire d’amour tout en continuant à mentir, à Tom comme à ses employeurs.

Opération Sweet Tooth , dernier livre de Ian McEwan , traduit par France Camus-Pichon, vient de sortir chez Gallimard. Parodie caustique d’un roman d’espionnage à la Le Carré, c’est aussi une peinture ironique de l’Angleterre des années 70 , obsédée par son déclin sur la scène internationale, engluée dans la sale guerre d’Irlande, tandis qu’à l’intérieur la contestation sociale enfle. Mais Ian McEwan y glisse aussi, de manière détournée, ses propres souvenirs de jeune écrivain existentialiste, travaillant sur une palette exclusivement dédiée au noir. Présent dans le personnage de Tom Haley, bien sûr, il l’est tout autant dans celui de la belle Serena, qui croit au pouvoir des livres. Un roman d’amour subtil et féroce, mais beaucoup plus enjoué que les précédents.

Ian McEwan est, ce soir, l’invité de l’Humeur Vagabonde . Xavier Combe sera notre interprète

Le reportage de Laura El Makki

Ils sont nombreux, en France et à travers le monde, à s’intéresser, commeSerena, à la vie des autres ; à mener l’enquête sur l’intimité d’hommes et de femmes qu’ils ne connaissent pas… Parce que c’est leur métier, ces individus très discrets se faufilent partout, endossant plusieurs costumes, et changeant d’identité selon les situations.J’ai rencontré l’un de ces caméléons qui a choisi de devenir détective pour une raison bien précise… Cet homme, dont la carte de visite est ornée d'une jolie chouette noire, a accepté que je le suive discrètement dans sa filature pendant toute une soirée…Nous voici dans le quartier des Champs-Elysées, à la poursuite d’un homme dont nous ne verrons tous les deux que la grande et mince silhouette…

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.