Patrick Brion « la Bible au cinéma » au Musée d’Art et d’Histoire Raîa del Vecchio judaïsme » du 26 au 30 juin/films et conférences En 1956, à 78 ans, Cecil B.DeMille, grand manitou des studios hollywoodiens et réalisateur chéri de la Paramount, entreprend de tourner pour la seconde fois, mais cette fois-ci en couleurs, sa version des 10 commandements déjà réalisée à l’époque du muet en 1923. En trente ans il va passer de 2500 à 30 000 figurants, de 3000 animaux à 15 000 et de 1,5 million de dollars à 8millions de budget. Dans les deux cas le succès sera énorme et les bénéfices colossaux. Selon les volontés de Cecil B.DeMille, qui mourra peu après, la part de recettes lui revenant sera reversée à des œuvres pieuses. A Hollywood, la Bible a toujours fait bon ménage avec le cinéma, tout comme elle a été l’indispensable appendice du fusil des pionniers dans la conquête de l’Ouest.Du 26 au 30 juin, le Musée d’Art et d’Histoire du Judaïsme, à Paris, a eu la formidable idée de nous proposer un cycle de conférences et de projections sur le thème « La bible et le cinéma ». De Louis Feuillade, en 1909, aux frères Coen en 2009, on pourra y déguster quelques courts films muets, tout juste restaurés, mieux comprendre le lien étroit entre westerns et histoire sainte, revoir un somptueux peplum, Salomon et la reine de Saba, déguster le Déluge vu par Michael Curtiz, et terminer par le cinéma contemporain, nettement plus grinçant signé David Volach, Manuel de Oliveira ou Ethan et Joel Coen. Patrick Brion qui ouvrira ce cycle dimanche 26 juin à 17H, et Raïa del Vecchio qui l’a programmé, sont, ce soir, les invités de l’Humeur Vagabonde du Jeudi 23 juin .

Reportage

Julien Cernobori : La Bible et le western. Entretien avec Yves Pedrono, auteur de "Et Dieu créa l'Amérique" (ed. Kimé)

Les liens

Bible et cinéma au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme

Les références
L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.