[scald=8795:sdl_editor_representation]Tous ceux qui, le 22 novembre 1963, avaient atteint ou dépassé l'âge de raison se souviennent avec exactitude de ce qu'ils étaient en train de faire lorsque la nouvelle de l'assassinat de John Fitzgerald Kennedy est tombée. Cette émotion et ce sentiment d'avoir perdu quelqu'un d'important pour notre vie à tous, il n'est pas sûr que nous l'ayions ressenti lors de la disparition de nos propes présidents. Car, que l'on soit pro ou anti américain, il y a longtemps que nous vivons au rythme des réussites et des défaites, des avancées et des reculs de la démocratie yankee. Jean-Luc Hees a longtemps été surnommé le cow boy après son retour des Etats Unis en 1991. Des dix années passées outre Atlantique comme correspondant de France Inter il dit qu'elles lui ont appris une autre pratique de son métier de journaliste et qu'arrivé là-bas conservateur, il en est revenu "raisonnable" c'est-à-dire démocrate ! Le règne cahotique de Doubleyou ne lui a pas fait perdre une once de son admiration et de sa confiance envers ce grand pays qui, à l'inverse de nous autres frenchies, a le grand mérite d'imposer à ses dirigeants un turn over non négociable. Il publie aujourd'hui aux presses de la Renaissance "La saga de la Maison Blanche", l'histoire grande et petite des 42 présidents américains, de Washington à Georges Bush junior.### programmation musicale

Arno

Les yeux de ma mère ### Steely Dan

Hey Nineteen ### Minor Majority

Come back to me

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.