grossman
grossman © Radio France
**David Grossman** pour _Tombé hors du temps_ traduit par Emmanuel Moses paru dans la collection Récit pour voix aux éditions du Seuil. Alors qu’ils sont en train de diner, l’homme repousse soudain son assiette, se lève et annonce à la femme qu’il doit partir. Où ça ? demande-t-elle/ Le rejoindre./ Où ? /Le rejoindre. Là bas./ A l’endroit où c’est arrivé ?/ Non. Là-bas. L’homme et la femme se sont promis de continuer à vivre lorsque, cinq années auparavant, deux hommes sont venus en pleine nuit leur apprendre que leur fils était mort. Tombé hors du temps, hors de leur temps qui, depuis, les enserre dans une solitude inhumaine. La femme va rester dans la maison, et l’homme va partir, marcher sans relâche vers cet ailleurs où il espère revoir son enfant. Et, l’un après l’autre, les habitants de la cité, frappés par le même deuil, vont le rejoindre pour psalmodier ensemble leur indicible douleur. _Tombé hors du temps_ est un récit pour voix, comme un chant funèbre, un chœur antique. Traduit de l’hébreu par Emmanuel Moses ce dernier livre de David Grossman vient de paraître aux éditions du Seuil. Nous avons été nombreux, **en août 2006, à ressentir douloureusement la disparition du fils cadet de l’écrivain connu pour ses prises de position en faveur de la paix.** Comme si cette perte, aussi injuste et absurde que la perte de toutes ces jeunes vies dans cet insupportable conflit, concrétisait soudain toutes nos douleurs intimes. Comment continuer à écrire après cela ? **Mais comment ne pas écrire alors que c’est le seul langage possible pour dire l’absence ?** David Grossman a terminé le roman qu’il était alors en train d’écrire, « une femme fuyant l’annonce », qui a reçu le Médicis étranger l’an dernier. Puis il s’est attelé à ce récit, dont il venu, ce soir, nous parler. Interprète : Michel Zlotovski. ### Le reportage de Judith Soussan :
Jerusalem Plomb durci
Jerusalem Plomb durci © Radio France
_Jérusalem Plomb Durci_ , c’est le nom d’une performance de « théâtre documentaire » de **Ruth Rosenthal et Xavier Klaine** qui nous emmène dans un voyage sonore et visuel au sein d’un aspect particulier de la société israélienne, son caractère commémoriel, la place qui y est officiellement donnée à la mémoire et à la tristesse, en vue de renforcer le sentiment national de la population. Un voyage dérangeant, éprouvant, dans ce que les auteurs appellent crûment une « dictature émotionnelle »… pour poser la question de la liberté individuelle. _Jerusalem Plomb Durci_ , par la **compagnie Winter Family** (Ruth Rosenthal et Xavier Klaine), récemment jouée au 104 à Paris, sera : les 15 et 16 novembre à Braunschweig en Allemagne ; les 24 et 25 janvier au centre culturel de La Chaux-de-Fonds ; le 18 janvier à la Maison du Théâtre à Amiens ; le 4 au 6 février au théâtre les Ateliers à Lyon ; du 20 au 23 mars à Maubeuge et les 26-27 mars à Nantes.
Les invités
Les références
L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.