pour l'exposition Villa Flora-Les temps enchantés au musée Marmottan Monet jusqu'au 7 février 2016

Mariane Mathieu-exposition "Villa Flora-Les temps enchantés"-Musée Marmottan Monet
Mariane Mathieu-exposition "Villa Flora-Les temps enchantés"-Musée Marmottan Monet © Musée Marmottan Monet / Musée Marmottan Monet

En 1919, Félix Vallotton, exposé à la Galerie Druet, fait encore scandale. Une peinture jugée violente, grinçante, provocante.

Des couleurs trop franches, contrastées, qui se heurtent et explosent.

Des sujets scabreux, des allusions sexuelles qui font grincer les dents des critiques mondains, qui se remettent tout juste de la bombe impressionniste de l’avant guerre.

En 1919, pourtant, cela fait déjà dix ans qu’un couple de collectionneurs suisses, amateurs passionnés de peinture moderne, rassemble des toiles de ce peintre et illustrateur proche des nabis.

Hedy et Arthur Hahnloser ont constitué, depuis les premières années du siècle, dans leur belle Villa Flora, spécialement aménagée pour la recevoir, une collection qui fait beaucoup jaser dans la bonne société de la très bourgeoise ville de Winterthur, proche de Zurich.

Outre Vallotton, on y trouve Vuillard, Odilon Redon, Bonnard, Matisse, Manguin, Marquet et même Van Gogh.

Prêtée au Musée Marmottan-Monet, lui aussi créé dans la maison de famille d’un passionné d’œuvres d’art, la collection d’Arthur et Hedy Hahnloser a merveilleusement trouvé sa place dans l’espace dédié aux expositions temporaires. Intitulée Villa Flora, les temps enchantés elle restera en place jusqu’au 7 février 2016 et propose 75 des chefs d’œuvres de cette fondation qui, malheureusement, a dû fermer ses portes depuis quelque temps, faute d’aides publiques pour assurer son entretien.

Superbement mise en place, enrichie de photographies d’époque et de textes expliquant les conditions de l’achat des œuvres ainsi que les rapports entretenus avec les artistes et les marchands, cette exposition raconte en filigrane le parcours d’un couple soudé par un commun amour de la peinture et un goût très sûr pour le meilleur de l’art de leur temps.

Des œuvres rarement vues, infiniment touchantes.

Marianne Mathieu, co-commissaire de l’exposition Villa Flora , est, ce soir, l’invitée de l’Humeur Vagabonde .

Le reportage d'Elsa Daynac

Il est une petite fille qui a connu la Villa Flora - celle où ça vit, et où les toiles se peignent en direct. Lisbeth Lasserre, la petite fille du couple Hahnloser devient notre guide dans l'exposition Ici une scène avec sa mère à l'âge de 11 ans peint par Vallotton, là le portrait de son grand-père, Et autour, toutes ces toiles avec lesquelles elle a vécu depuis son plus jeune âge. Ecoutons ses souvenirs en buvant une tasse de thé dans le salon de la Villa Flora.

Les archives de l'INA et les extraits sonores

Des critiques d'art et Vallotton evoquent l'oeuvre du peintre (lectures)

(Jean Topart est Vallotton)

ARCHIVE INA « Le très singulier Vallotton » 08.02.1980

Mme Jaeggli, fille d’Arthur et Hedy Hahnloser: Les œuvres acquises par sa mère provoquèrent le scandale, notamment la peinture de Vallotton

ARCHIVE INA:Présence des arts 21/05/1979

Bruno Giacometti: Il évoque son père, Giovanni , peintre dans une vallée où l’on ignorait que PEINDRE pouvait être un métier

ARCHIVE INA " Alberto GIACOMETTI : sculpter et peindre pour mieux voir" 29/08/1992

1910 -Octave Mirbeau/lecture: Les corps de Vallotton

ARCHIVE INA « Le très singulier Vallotton » 08.02.1980

Léon- Paul fargue: Il évoque les Nabis et son affection pour Bonnard

ARCHIVE INA / 1947

Voix d'Henri Matisse

ARCHIVE INA

__

Gilles Genty , historien de l’art: La figure tutélaire d’Odilon Redon pour les Nabis

ARCHIVE INA « Les mardis de l’expo » Elisabeth Couturier 12.10.2010

__

Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.