[scald=9617:sdl_editor_representation]Quelle est l'odeur qui vous ramène immédiatement à vos premiers émois gourmands ? Celle de la tarte aux pommes caramélisant dans le four d'une grand-mère ? Celle du pain chaud saisie par le bout du nez en se hâtant sur le chemin de l'école ? Celle de la confiture de fraises bouillotant dans la bassine de cuivre dans la maison de vacances ? Ou le parfum énivrant du tilleul le soir de juin où vous avez échangé votre premier baiser ? Car c'est d'abord avec le nez que l'on apprend à bien manger. Ingrid Astier est vraiment une drôle de jeune femme. Bardée des meilleurs diplômes qui attestent de son état d'intellectuelle patentée, c'est en réalité de fondant au chocolat et aux noisettes caramélisées, de purée de pommes de terre à la vanille, de pintade à la rhubarbe confite ou carrément de crème de brocolis épicée d'escargots qu'elle rêve depuis toujours. Ses rêves gourmands sont devenus un livre, à la fois galerie de portraits de passionnés de bonnes choses, questionnaires de Proust revisité, recettes de cuisine, 370 pages superbement illustrées par Hervé Nègre. "Cuisine inspirée, l'audace française" d'Ingrid Astier, avec des photographies d'Hervé Nègre aux éditions Agnès Vienot.Martine Abat : La cuisine française s'est inspirée de l'ailleurs, elle a su se métisser. Notamment par l'utilisation des épices, essentielles à la partition du cuisinier. Importance des épices. Par les échanges dont elles ont fait l'objet entre les civilisations, par les routes mythiques qu'elles ont tracé, depuis l'extrême orient jusqu'à nous, les épices racontent aussi l'histoire du monde. Sur la route des épices se trouve la péninsule arabique où je me suis arrêtée un jour, dans le marché de Sanaa, capitale du Yémen. J'ai suivi Sadek Alsaar, mon guide jusqu'au souk des épices de Sanaa, la ville de la reine de Sabaa...

programmation musicale

Jill Scott

Hate on me ### Claude Nougaro

Déjeuner sur l'herbe ### Trilok Gurtu

African fantasy

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.