Pour les albums "Debussy, œuvres pour deux pianos et quatre mains" (chez Decca) et "Clair de lune, mélodies avec Natalie Dessay" (chez Virgin Classics).

(Rediffusion de l'émission du 3 octobre 2012)

Philippe Cassard
Philippe Cassard © Radio France

En écoutant Vladimir Jankélévitch on se dit que si, à l’école, nous avions eu des professeurs d’enthousiasme comme lui, nous serions peut-être devenus de meilleurs musiciens. Lorsque ce merveilleux philosophe se met à parler des compositeurs qu’il aime, c’est comme s’il nous faisait entrer dans la caverne d’Ali Baba. Notre oreille devient brusquement plus intelligente ! Parfois, nous en aurions bien besoin. D’ailleurs, pour apprécier Claude Debussy, il aura fallu au public de l’époque un temps d’adaptation. Sa modernité, ses dissonances qui annoncent déjà le jazz , avaient choqué et suscité une belle polémique.

Cette année 2012 est celle du 150è anniversaire du compositeur de l’Après midi d’un faune. Philippe Cassard, qui avait déjà enregistré l’intégrale de l’œuvre pour piano de Debussy, a publié chez Decca/Universal un coffret réunissant les quatre volumes. Il y a ajouté les pièces pour deux pianos et quatre mains, avec son ami François Chaplin . Et, chez Virgin Classics, il a enregistré avec la soprano Natalie Dessay 19 mélodies, dont quatre inédites, publiées sous le titre « Clair de lune ».

Le reportage de Vinciane Haudebourg :

Avec la formule quatre mains, aucun des deux pianistes n'est assis au milieu du piano, l'un entend le son du dessus, l'autre du dessous. François Chaplin, qui a enregistré l'album Debussy quatre mains et deux pianos avec Philippe Cassard , nous parle de cette configuration musicale singulière qui peut être aussi contraignante que conviviale.

Les liens

Le site de François Chaplin

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.