En préambule de notre émission, les voix de Michel Leiris et Claude Levi-Strauss, dialoguant, en 1956, sur le métier d'ethographe et l'urgente nécessité, pour l'Occident de préserver la survie de peuples premiers, du moins de ceux qui n'étaient pas encore à l'époque, assassinés, par les blancs, déportés, dépouillés de leurs terres, soumis à un mode de vie obligé qui les menaient inéluctablement à leur disparition. Cinquante ans plus tard, et en dépis des accords internationaux, des promesses des gouvernements successifs des pays concernés et des dénonciations médiatiques des méthodes illégales et mortifères des grandes compagnies qui exploitent sans retenue leurs ressources naturelles, les ethnocides se poursuivent, dans l'indifférence quasi générale. Pierre de Vallombreuse est ethographe et photographe. En 20 ans il a recueilli les images de la vie des derniers peuples autochtones, sur tous les continents, comme autant de témoignages de cultures et de modes d'appréhension du monde destinés à disparaître. Une exposition au Musée de l'Homme à Paris débutera le 31 janvier, et se tiendra jusqu'au 7 Mai, avant de migrer en septembre prochain au Mans. Et un livre intitulé "Peuples", édité chez Flammarion, regroupe une centaine de photographies récoltées aux Philippines, chez les Palawan ou les Taw Batu, en Amérique Latine, chez les Mayas ou les Aymara, en Chine, chez le Yi, et dans le grand Nord, en nouvelle Calédonie, en Crimée , en Indonésie, partout où la mémoire de notre humanité est menacée. Edgar Morin a écrit la préface de ce livre, un texte clair et rageur comme il sait le faire.

3Rencontre avec Edgar Morin qui signe la préface de "Peuples".

programmation musicale

Etienne Daho et Dani

Comme un Boomerang ### Emiliana Torrini

Easy ### Alain Souchon

La vie Theodore ### Vinicius Cantuaria

Paraguai

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.