Réfléchissez bien : vous êtes plutôt avant, pendant ou après ? Et, puisqu’on va approcher, ce soir, de l’essentiel, vous la préférez comment votre glace, avec de la chantilly ou avec un biscuit qui s’effrite posé à côté ? A la veille d’échéances politiques importantes, ne vous laissez plus distraire par la crise des dettes souveraines, la sortie du nucléaire ou la réforme des retraites. De toute façon, ce sera tranché sans nous. Autant se recentrer sur des choix dont nous sommes encore maîtres : manger du poulet le dimanche, mais du bon, regarder l’intérieur des apparts éclairés, le soir, depuis le métro aérien, rêver rue Corvisart quand il y a du brouillard, et décider de reprendre la conversation avec Vincent Delerm pour terminer doucement une semaine éprouvante.« Léonard a une sensibilité de gauche » est un livre-CD coédité par Tôt ou Tard et Actes Sud. Vincent Delerm l’a concocté et Blanca Gomez l’a dessiné. Jean Rochefort et Batiste Rebotier le racontent. Et la bande de copains, Matthieu Boogaerts, JP Nataf, Albin de la Simone et Marlon B, sont évidemment de la fête. En même temps sort aux éditions du Seuil un petit livre de photos et de commentaires, « Probablement », signé Vincent Delerm, où il est également question de fête foraine et de mélancolie un jour de novembre à Rouen. Enfin à partir du 3 décembre, et jusqu’au 30, il sera sur la scène des Bouffes du Nord pour un spectacle, mêlant théâtre et chansons, Vincent Delerm est donc, ce soir, l’invité de l’Humeur vagabonde.

Le reportage de Gladys Marivat :

Vincent Delerm a souvent dans ses chansons cette manière, souvent ironique, de débusquer le magique, le comique ou le ludique derrière la platitude du quotidien.

C’est le même regard que la jeune journaliste, Anne-Louise Sautreuil, a choisi de porter sur un des lieux les moins excitants pour un grand nombre de franciliens : le RER.

Pendant un an, Anne-Louise Sautreuil a pris des trains de banlieue pour récolter les petites et les grandes histoires des passagers.

Rer mon amour , c'est le titre de son livre paru aux éditions Fayard

On y rencontre de la violence, des grèves, des retards, bien sûr, mais aussi, et c'est la surprise, un groupe de tricoteuses sur le RER D, un chanteur béninois aujourd'hui devenu star dans son pays ou encore des amoureux plus ou moins chanceux.

A bord dur RER C puis du RER B, rencontre avec Patricia et Yann, une femme et un homme qui un matin en se rendant au travail ont été transportés amoureusement.

Les références

L'équipe

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.