[scald=11121:sdl_editor_representation]Pour « Le roman de Jeanne, à l’ombre de Zola » aux éditions Belfond Jacques Emile-Zola avait onze ans à la mort de son père, probablement assassiné en 1902. A ce moment-là il s’appelait encore Rozerot, fils de Jeanne qui était devenue en 1888 « l’autre femme » de l’écrivain mais que l’acceptation d’Alexandrine, l’épouse officielle, avait sortie de l’ombre aux yeux du Tout-Paris. Etrange destinée pour cette jeune fille très pauvre, sans instruction, montée de sa Bourgogne à Paris pour y devenir lingère et qui donnera deux enfants à l’écrivain. Isabelle Delamotte fait partie du groupe de recherche sur Emile Zola et le naturalisme à l’université de Paris III. Elle publie une biographie de Jeanne Rozerot la très discrète, dont la première partie, enquête sur la place des femmes dans les ateliers au XIXè siècle, semble tout droit sortie d’un roman d’Eugène Sue. « Le roman de Jeanne, à l’ombre de Zola » est paru chez Belfond.Martine Abat : Visite de la maison d'Emile Zola à Médan, avec Martine Le Blond-Zola, la petite-fille de l'écrivain. Cette Maison est ouverte au public tous les samedis, dimanches et jours fériés de 14 à 18h30 et en semaine pour les groupes sur rendez-vous. Martine Le Blond-Zola est vice-présidente de cette Maison Zola-Musée Dreyfus.

programmation musicale

Barbara

Je serai douce album: L'aigle noir### Grace

Lost ### Jane Birkin

Madame ### liens

Maison Zola-Musée Dreyfus

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.