photo2
photo2 © Radio France
Pour « les arrivants » DVD édité par CTV International Sortie le 8 février Assistante sociale, n’importe où il faut déjà avoir le cœur bien accroché. Mais, pour son premier poste, à 23 ans, travailler à la Coordination de l’Accueil des Familles Demandeuses d’Asile (CAFDA), c’est carrément être sûre de « péter un plomb ». C’est ce que vient de faire Caroline à qui sa directrice, Marielle Bernard, explique gentiment que ce n’est pas la faute des arrivants si la CAFDA n’a tout simplement pas les moyens de les aider comme il le faudrait. Etrange administration, il est vrai, créée pour répondre à la demande d’asile de ceux qui fuient les persécutions ou les guerres –comme la France s’y était engagée en ratifiant en 1952 la Convention de Genève- mais qui ne dispose ni du personnel ni des fonds suffisants pour exercer sa tâche. Bienvenue en France, terre d’asile pour tous les persécutés de la terre, comme nous le rappelait le dernier président élu, le soir même de son triomphe en 2007. Bienvenue dans le XXè arrondissement de Paris, dans les locaux de la CAFDA où Claudine Bories et Patrice Chamard ont réalisé un long métrage, « les arrivants », sorti l’an dernier dans quelques salles, et qui va être disponible le 8 février prochain en DVD, édité par CTV international. Film engagé, certes, mais loin de tout discours bien pensant et dépourvu de sentimentalisme. On y entend des récits que nous connaissons déjà, mais qui, soudain, sont incarnés. Et on y mesure la distance, qui s’accroit désespérément, entre les grands principes, sans cesse réaffirmés par les politiques, et la réalité, qui fait honte. ### **reportage** Une histoire de demandeurs d'asile qui se termine bien : celle, étonnante, de Serge Amisi et Jean René Mulamba (JR), 25/27 ans, qui ont obtenu le statut de réfugiés politiques en France en 2009. Deux anciens enfants soldat du Congo, enrôlés de force par l'armée en pleine guerre civile alors qu'ils ont à peine 10 ans, sauvés après cinq ans de calvaire par leur rencontre avec l'art, dans un centre culturel à Kinshasa. Ils sont aujourd'hui danseurs, acteurs, marionnettistes, et se produiront en avril à la Villette dans un spectacle du chorégraphe Djodjo Kazadi. Reportage de Baptiste Etchegaray à la Villette, la deuxième maison de Serge et JR. ## Les liens [Le site du WIP](http://www.wip-villette.com/spip.php?article94)
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.