pour leur album Musique de nuit chez__ No Format et leur concert le 9 septembre à la Philharmonie de Paris

Les musiciens Vincent Segall et Ballaké Sissoko - Musique de nuit
Les musiciens Vincent Segall et Ballaké Sissoko - Musique de nuit © No Format

Six ans après Chamber Music , énorme succès depuis sa sortie, Vincent Segal et Ballaké Sissoko reprennent leur «conversation instrumentale» entamée dès leur première rencontre à l’occasion d’un festival de jazz au début des années 2000. Comme on parle de coup de foudre en amour ou en amitié, ces deux musiciens d’exception, l’un violoncelliste, l’autre joueur de kora, se sont reconnus à l’oreille : ils partageaient bien plus encore que les accords et le vibrato. Pour eux la musique est comme l’air qu’ils respirent, comme le sourire de ceux qu’ils aiment, comme la beauté du monde et, parfois, le bonheur d’y vivre. Ils ont d’abord joué ensemble, au hasard de leurs rencontres, puis en concerts, avec des amis musiciens et chanteurs, et, en 2009, ils ont enregistré leur premier CD chez No Format, à Bamako, au studio Moffou de Salif Keita.

Le 5 septembre sortira donc, toujours chez No Format, le deuxième album de ce duo magicien. Intitulé Musique de Nuit , il a été en partie enregistré la nuit sur le toit de la maison de Ballaké Sissoko à Bamako, juste après les tueries de janvier 2015 à Paris et alors que le Mali affrontait toujours des violences dues au terrorisme islamique.

Contrepoint bienfaisant à la violence du monde, Musique de Nuit tisse à deux voix un chant universel d’une tendresse apaisante. La kora et le violoncelle s’enlacent et se répondent, fusionnant parfois comme en un seul instrument.

Refuge, évasion, rêverie, virtuosité, chatoiement, ce disque fait un bien fou à l’âme et nous permet de croire qu’il existe toujours une place pour nous dans le monde.

Ballaké Sissoko et Vincent Segal seront le mercredi 9 septembre en concert à la Philarmonie de Paris, mais ce soir ils sont les invités de l’Humeur Vagabonde .

Ballake Sissoko et Vincent Ségal
Ballake Sissoko et Vincent Ségal © C. Gassian

Le reportage de Gladys Marivat

L'harmonie des couleurs, le contraste des tons et des saveurs, répéter la tradition et innover. Autant de choses que l'on retrouve dans la musique mais aussi dans la cuisine.

J'ai rencontré Assitane . Née au Mali, elle vit maintenant en France depuis 13 ans.

 Assitane concocte un mafé poisson, à sa sauce, la sauce Paris-Bamako
Assitane concocte un mafé poisson, à sa sauce, la sauce Paris-Bamako © Gladys Marivat / Gladys Marivat

Pour moi, elle a concocté un mafé poisson, à sa sauce, la sauce Paris-Bamako.

Et la journée a commencé au marché Dejean, le célèbre marché de produits africains de Château-Rouge, à Paris.

Les archives sonores diffusées ce soir

Vincent Segal:

A Bamako, la musique est présente partout, tout le temps

ARCHIVE INA- « Le rendez-vous » 29.10.2009- Entretien Mathieu Conquet- France culture

et

Ballake Sissoko:

On ne parle pas beaucoup ! __

Son désir d'enregistrer avec Vincent Segal, à Bamako, la nuit

ARCHIVE INA- « Esprit critique » 11.2009 - Entretien Cyril Sauvageot - France Inter

ARCHIVE INA - " Couleurs du monde" - 11.11.2009 -Françoise Degeorges- France musique

Ambiances de Bamako

ARCHIVE INA - « Sur les docks : Mali, lorsque les voix s'élèvent" 17/01/2013 -François-Xavier Freland-France Culture

Babani Kone, griotte:

Sa grand-mère Awa KONE, griotte très célèbre lui a tout appris

ARCHIVE RFI « Musique du monde »21.09.2013-Laurence Aloir

ARCHIVE RFI- « Couleurs tropicales » 14.03.2013 -Claudy Siar

La programmation musicale : titres de l'album Chamber Music

- Niandou

- Passa quatro

- Diabaro

Les invités
L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.