photo_reportage
photo_reportage © Radio France
Pour « Le Palais des Livres », Gallimard Pour tous, le passage du temps est un outrage. Pour certains seulement il permet aussi de s’améliorer, de faire des progrès. Abandonner sur le bord de notre route ces bagages trop lourds que sont la vanité, l’envie de reconnaissance, le goût du paraître, avec, en prime, pas mal de vieilles idoles cabossées, quel soulagement ! Cette légèreté retrouvée nous autorise alors à nous retourner sur le chemin parcouru afin de voir, à l’aune de nos rêves de jeunesse, ce qui a bougé et, surtout, ce qui est demeuré intact. Trier les livres de sa bibliothèque revient un peu au même : il y a les permanents, et les éphémères. C’est avec les premiers que nous finiront la route. Recevoir Roger Grenier à France Inter, héritière du Poste Parisien où il créa une émission littéraire en 1947, c’est comme reprendre avec lui une conversation jamais vraiment abandonnée. Ses livres, en effet, (près d’une cinquantaine tout de même) nous donnent l’impression de l’avoir toujours accompagné dans ses réflexions de lecture et d’écriture. Voici aujourd’hui qu’il publie « Le Palais des Livres », chez Gallimard bien sûr où il est éditeur et directeur de collection , une visite de son château intérieur où les écrivains nous servent de guides. De l’origine des mots à l’inachèvement de l’œuvre, de l’attente à l’amour, ce palais comporte neuf paliers où il est bon de s’attarder. Roger Grenier est, ce soir, l’invité de l’Humeur Vagabonde. ### **reportage** Aurélie Charon : Visite avec Eric Legendre dans les caves de Gallimard... à la recherche des archives de "Détective" et de "Voilà", hebdomadaires lancés par Gaston Gallimard dans les années 30.
Les références
L'équipe
Contact
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.