Un après midi de 1996, à Paris, un écrivain chilien et un photographe argentin buvaient tranquillement du maté en se racontant leur commune lassitude de ces voyages formatés, commandés par les journaux où tous deux gagnent de temps à autre leur vie, qui consistent à se rendre dans un pays lointain pour y vérifier ce que chacun croit déjà en savoir. « Et pourquoi ne pas partir un jour vers le sud du monde, juste pour voir ce qu’on va y trouver ? » demanda soudain l’un des deux. Et c’est ainsi que Luis Sepulveda et son ami Daniel Mordzinski s’en allèrent arpenter la Patagonie, à l’aventure, les yeux et les oreilles aux aguets, pour y rencontrer des hommes, des femmes et écouter leurs histoires.

Quinze années plus tard, après trois voyages et plus de 3500kms dans la mémoire, le livre est là, entre nos mains, comme la meilleure chose de ce printemps un brin angoissant. Il s’appelle « Dernières nouvelles du Sud » et vient de paraître chez Métailié dans une traduction de Bertille Hausberg. Je pourrais évidemment vous en parler de façon détachée, vous dire à quel point les histoires qu’il renferme sont drôles, et poétiques, et touchantes. Ce serait vrai, mais insuffisant. Car ce livre, comme tous les livres de Sepulveda, depuis « le vieux qui lisaient de romans d’amour », est un cadeau précieux qui nous rappelle que, malgré nos défaites et l’avancée inexorable de l’argent destructeur, des humains, partout, conservent l’amour de la liberté, de la révolte, de la solidarité, du rire et du partage. En le refermant, on se sent moins seul, et même en compagnie comme on disait autrefois.

Interprète : Claudine Rimattei.

Le reportage de Caroline Gillet :

"Dernières nouvelles du sud", c'est un livre à deux regards... Luis Sepulveda était accompagné d'un "socio" un ami, un camarade, un collègue : Daniel Mordzinski. Pendant que l'un écrit, l'autre photographie. Et alors que l'un est chilien, l'autre vient d'Argentine, le pays rival. Ce livre est aussi le portrait de leur complicité.Daniel Mordzinski est connu pour être "le photographe des écrivains". Il a photographié tous les plus grands auteurs hispaniques, notamment Borges ou Julio Cortazar. Son travail est rassemblé dans un livre "Les trois rives".Son site web :http://www.danielmordzinski.com/#/home ### La programmation musicale :

- Arthur H, Cheval de feu

- Manu Chao, La vida tombola

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.