pour la BDLe tirailleur publiée chez Futuropolis

Alain Bujak et Piero Macola
Alain Bujak et Piero Macola © Futuropolis / Alain Bujak et Piero Macola

C’était à Beauvais, en mai 2009, comme dans beaucoup d’autres foyers Sonacotra de l’hexagone, les journalistes alertaient l’opinion sur la situation inique des ex-combattants issus des anciennes colonies françaises.

Déjà pénalisés par la cristallisation à un niveau très bas de leurs pensions militaires depuis l’indépendance de leurs pays, ces vieillards rescapés des champs de bataille de l’Europe, d’Afrique et d’Indochine, devaient, pour toucher le minimum vieillesse, séjourner neuf mois sur le sol français, loin de leur famille, dans une solitude amère. Quelques grandes voix s’élevaient alors pour dénoncer l’ingratitude et la mesquinerie de la France envers ces anciens soldats qui avaient si vaillamment combattu pour sa libération. Le film Indigènes , sorti trois ans plus tôt, avait déjà rappelé la dette de sang contractée envers eux et jamais honorée.

Le photographe Alain Bujak se voit alors demander par la ville de Dreux un reportage sur les occupants d’un foyer accueillant beaucoup d’anciens tirailleurs marocains. Il va se lier d’amitié avec Adesslem, un vieil homme de 84 ans, qui, peu à peu, va lui raconter son histoire. De cette rencontre vont naître une expo photos, une pièce de théâtre et, aujourd’hui, une bande dessinée, Le Tirailleur , qui vient de paraître chez Futuropolis. Le scénario est signé Alain Bujak, les dessins et les couleursPiero Macola, dessinateur né à Venise mais installé en France depuis quelques années. L’histoire touchante de ce jeune berger, enrôlé de force dans l’armée française en 1939 et qui y combattra jusqu’en 1954, est suivie d’un reportage photo réalisé en 2011 au Maroc dans la famille d’Abdesslem.

Alain Bujak et Piero Macola sont, ce soir, les invités de l’Humeur Vagabonde .

Le site d'Alain Bujak :

www.alain-bujak-photo.fr

Le site de Piero Macola:

http://pieromacola.wordpress.com/histoires-courtesstorie-brevi/

le blog de Piero Macola

Le reportage de Gladys Marivat

"Quand la guerre éclate en 1939,Louis Bacquier e st un hypokhâgneux de 18 ans. Trois ans plus tard, il décide de quitter l'Ecole Normale Supérieure pour rejoindre les Forces Françaises Combattantes.

Après un passage dans les prisons espagnoles, il rejoint un régiment de tirailleurs marocains comme officier à Marrakech, puis à Meknès.

Aujourd'hui, à 93 ans, il se souvient de ce pays qu'il découvrait pour la première fois et de ces hommes avec qui il vécut le débarquement à Fréjus en 1944 et la campagne d'Alsace, autant de combats et de rencontres inoubliables."

 Louis Bacquier-Aïwah, au combat avec les Marocains, Souvenirs d'un officier de tirailleurs 1942-1945
Louis Bacquier-Aïwah, au combat avec les Marocains, Souvenirs d'un officier de tirailleurs 1942-1945 © Laville / Louis Bacquier

Le livre de Louis Bacquier Aïwah, au combat avec les Marocains, Souvenirs d'un officier de tirailleurs 1942-1945 est disponible aux Editions Laville.

Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.