Le 26 avril 1986 le temps était beau sur l’Ukraine, avec quelques nuages annonciateurs d’orage. Les habitants de Pripiat, à proximité de la centrale nucléaire Lénine, vivaient une journée ordinaire, ignorant qu’une explosion avait eu lieu dans la nuit et que des incendies ravageaient réacteurs et bâtiments. Seuls les pompiers avaient été appelés pour tenter de maîtriser les flammes. Aucun ne reviendra. La pluie qui s’abat un peu plus tard va faire retomber la radioactivité sur la terre et polluer les cours d’eau ainsi que la nappe phréatique. Les habitants de la région ne vont être évacués que 30 heures plus tard, sans vraiment d’explication et sans pouvoir emporter plus que quelques affaires.

La terre outragée
La terre outragée © Michale Boganim

La cinéaste Michale Boganim a réalisé un film documentaire en forme de fiction, ou une fiction très documentée, première à avoir été autorisée à tourner sur les lieux de la catastrophe de 1986, dans la ville fantôme de Pripiat. « La terre outragée » sort en salles mercredi 28 mars. L’actrice russe Olga Kurylenko incarne Anya, jeune femme dont le mari a péri avec les premiers liquidateurs envoyés à Tchernobyl. Devenue guide officielle, elle promène des touristes sur les lieux du drame, tandis que la mort est au travail sur son corps. Film fascinant, sauvage et poétique, accablant alors que Fukushima renouvelle l’horreur nucléaire.

Le reportage de Judith Soussan :

Le photographe Guillaume Herbaut est depuis plusieurs années hanté par les lieux que l’Histoire a marqués du sceau du désastre - Nagasaki, Auschwitz, et puis surtout Tchernobyl, où il retourne encore et encore « comme un papillon vers la lumière ».

En 2011, avec Bruno Masi, il crée La Zone : une œuvre multimedia passionnante, blog-livre-webdocumentaire-exposition, fragments d’histoires, lieux, saynettes, portraits, pour nous donner à saisir et sentir la complexité de la vie dans les plis, après la catastrophe, à l’ombre des barbelés de la zone interdite. Ce voyage halluciné, il commence un soir, dans un bar glauque...

Guillaume Herbaut
Guillaume Herbaut © Guillame Herbaut

Le webdocumentaire La Zone , le blog Back to Chernobyl , ainsi que plusieurs essais photographiques de Guillaume Herbaut, sont sur www.guillaume-herbaut.com

Guillaume Herbaut et Bruno Masi, La Zone (éditions Naïve / Gaîté lyrique, 2011)

Exposition La Zone au festival Mai-Photographies à Quimper à partir du 15 mai

La programmation musicale :

- Poliça, Lay your cards out

- Camille, Tout dit

L'équipe

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.