[scald=9641:sdl_editor_representation]Michel Schneider, qui a écrit, entre autres, le livre le plus fin sur les rapports du Petit Marcel et de sa mère, nous rappelle que pour devenir Proust, c'est-à-dire un autre, il lui aura d'abord fallu cesser d'être l'enfant docile et aimant de cette "maman" idolâtrée. Et il n'est pas forcément nécessaire de relire adulte, "les enfants modèles" de la Comtesse de Ségur pour comprendre la somme de traumatismes qu'a représentée, pour des générations, la trop bonne éducation, celle qui transformait l'enfant réel en enfant rêvé. Jean-Denis Bredin, avocat célèbre et déjà auteurs de nombreux ouvrages, biographies, essais et romans, a écrit là son plus beau livre, ce livre d'écrivain dont il rêvait petit sans oser avouer à quiconque ce coupable penchant pour l'écrire qui ne se justifie que par elle-même. "Trop bien élevé" qui vient de paraître chez Grasset est un petit récit admirabelement ciselé, tout en retenue, mais qui creuse profond dans nos émotions et nos propres souvenirs. Récit d'amour et de souffrance, la vie tranquille d'un petit garçon né dans l'opulence matérielle et la solitude affective.Caroline Ostermann : Rencontre avec Georges Kiejman, ami proche de Jean-Denis Bredin...

programmation musicale

Satcey Kent

Ces petits riens ### Calvin Russel

Midnite man

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.