pour son roman En toute franchise - traduit par Josée Kamoun- paru aux éditions de l'Olivier

Richard Ford - En toute franchise
Richard Ford - En toute franchise © Editions de l'Olivier / Richard Ford

Rescapé de son cancer de la prostate, enfin à la retraite dans le New Jersey avec sa seconde épouse, ses deux grands enfants vivant à bonne distance de chez lui, Frank Bascombe était presque certain d’atteindre, sinon le bonheur, au moins la sérénité.

A 68 ans, l’ancien journaliste sportif et agent immobilier espérait enfin s’offrir le luxe de l’égoïsme, c’est-à-dire cesser de gaspiller son temps précieux à entretenir de fausses relations amicales.

Mais la vie bouscule ses plans : un ouragan dévaste la côte Est et l’homme qui lui avait acheté sa belle maison sur la plage l’appelle à l’aide ; et puis sa première épouse, Ann, s’est installée pas loin dans une maison de retraite de luxe, et elle ne va pas bien ; enfin une inconnue vient carrément frapper à sa porte un beau matin pour revoir cette maison où elle a vécu enfant et connu un drame terrible.

Et pendant ce temps-là, la campagne présidentielle de 2012 s’enlise dans des controverses affligeantes qui dépriment ce démocrate convaincu.

L’Amérique ne va pas bien, et Frank Bascombe déprime.

En 2008, Richard Ford affirmait avoir mis un point final aux aventures de son héros Frank Bascombe avec L’Etat des Lieux, troisième épisode de sa saga. D’ailleurs, cinq ans plus tard, il publiait Canada , une magnifique fresque sur les rêves d’un gamin solitaire et déraciné apprenant à vivre dans l’Amérique de l’après guerre, un grand livre couronné par le Femina étranger.

Et voici que son inventeur rajoute un codicille très politique à la vie de son héros, comme si celui-ci ne pouvait se taire devant la crise morale que traverse son pays : avidité, violence, vulgarité et théories complotistes, mensonges éhontés du Tea Party et lâcheté des dirigeants.

En toute franchise , traduit comme d’habitude par Josée Kamoun, vient de paraître aux éditions de L’Olivier, et c’est un vrai bonheur de lecture. Doux égoïste doté d’une ironie ravageuse, observateur amusé ou désespéré de ses contemporains, Frank Bascombe est un compagnon de route irremplaçable, et Richard Ford un formidable écrivain.

Il est, ce soir, l’invité de l’Humeur Vagabonde. Xavier Combe sera notre interprète

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.