pour son livre L’autre Simenon paru aux éditions Grasset

Patrick Roegiers "L'autre Simenon"
Patrick Roegiers "L'autre Simenon" © Les éditions Grasset / Patrick Roegiers

Le 17 janvier 1943, au Palais des Sports de Bruxelles, Léon Degrelle, surnommé l’Hitler des Wallons, s’exprime devant des milliers d’adorateurs en délire auxquels il délivre alors leur brevet de germanité.

Depuis 1936, Rex, comme il aimait qu’on l’appelle depuis que Robert Brasillach, ébloui par sa beauté, l’avait ainsi présenté aux lecteurs de « Je suis partout », avait rassemblé des cohortes d’émules, casqués, bottés, prêts à purifier la Belgique des juifs, des métèques et des socialo-bolcheviques. Parmi la foule, ce soir-là, Christian Simenon, frère de Georges, l’écrivain déjà célèbre, devenu depuis plusieurs mois chef de section, en uniforme, au sein de l’état-major rexiste.

Un salaud ordinaire qui a trouvé là le moyen de sortir de sa banale médiocrité et de se hausser peut-être au niveau du frère jalousé.

L’Autre Simenon tout juste paru chez Grasset, est le dernier livre du belge Patrick Roegiers , qui n’en finit pas de creuser le roman de son plat pays. C’est d’ailleurs sous l’intitulé « roman » qu’il raconte l’histoire vraie de ces deux frères ennemis, l’un Georges, romancier prolifique et talentueux, détesté par sa mère bigote qui adulait le cadet, Christian, raté sans envergure devenu assassin sous l’uniforme rexiste. Histoire vraie, mais que Roegiers malaxe, réinvente, détourne bizarrement : autres noms, autres lieux, autre fin, comme si le roman seul pouvait donner du souffle à ces vies empuanties par les haines recuites, les trahisons minables et les égoïsmes criminels.

L’Autre Simenon, c’est donc le frère maudit, condamné à mort par contumace à la Libération. Mais le frère glorieux, qui , lui, fut blanchi en 45, n’en devient pas plus aimable pour autant.

Patrick Roegiers est, ce soir, l’invité de l’Humeur Vagabonde.

Les archives de l'INA et les extraits sonores diffusés ce soir

Extrait d'un discours de Léon Degrelle

16 janvier 1943, Palais des Sports de Bruxelles

GEORGES SIMENON: Toute son enfance, il a connu la peur

ARCHIVE INA- Georges Simenon,Qui êtes-vous ? 20/04/1952

*Henriette Simenon,sa mère : Evocation de ses 2 fils, Georges et Christian

(Reportage : S. Sasson, 1964)

*GeorgesSimenon « Ma mère adorait mon frère….. ma mère n’a jamais cru en moi »

Extrait du d ocumentaire « L’homme qui n’était pas Maigret »réalisé par Manu Riche

__

John Simenon,son fils: Un individualiste qui ne pouvait appartenir ni à la Résistance ni à la collaboration

ARCHIVE INA -Documentaire d'été : « Simenon écrivain voyageur et déménageur » Pierre Assouline -19.08.2009

__

GEORGES SIMENON: Réflexions sur la guerre

ARCHIVE INA-" Georges SIMENON : la pipe et les petites joies 1968" (Interviewé par Georges Bachelier de la RTBF)

__

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.