pour son livre Entre deux mers : voyage au bout de soi chez Stock

Axel Kahn - Entre deux mers : voyage au bout de soi
Axel Kahn - Entre deux mers : voyage au bout de soi © Stock / Axel Kahn
Au printemps 2014, puis un an exactement plus tard, de mai à août 2015, **Axel Kahn** , généticien, enseignant, chercheur, essayiste, personnalité engagée dans la vie du pays, s’en est allé, sac au dos, à travers « sa » France. La première fois ce fut sur la diagonale Nord-Est/Sud-Ouest, des Ardennes au Pays Basque, 1300 kms en 72 étapes, 12 kgs sur le dos, un carnet de notes et un blog à remplir, et des rencontres prévues dans les villes et villages pour prendre le pouls du pays. La seconde fois, il partira de la Pointe du Raz pour rallier, trois mois plus tard, dans les mêmes conditions, Menton et la Méditerranée. Aujourd’hui, 2057 kms plus tard, et 43 000mètres de dénivelés dans les jambes, deux livres ont été écrits et des dizaines d’entretiens accordés aux media. Mais, dans la tête et le cœur du marcheur attentif aux hommes comme aux paysages, que reste-t-il de cette aventure autant mentale que physique ? Après _Pensées en chemin_ publié l’an dernier chez Stock, Axel Kahn donne, avec _**Entre deux mers, voyage au bout de soi**_ , une conclusion à la fois intime et politique, au sens premier du terme, à ce qui ne fut pas seulement un défi physique pour cet homme qui avait atteint 70 ans lors de son premier périple. Pour ce médecin et ce citoyen concerné par les débats actuels, confronter ses idéaux, ses souvenirs, ses doutes et ses certitudes, à la réalité concrète, souvent triviale et désespérante, parfois miraculeusement réconfortante de ce qu’il convient d’appeler la France profonde, était un besoin. Comprendre cet effondrement psychique du pays, ce repli identitaire, ce rejet rageur des gouvernants qui mènent de plus en plus d’électeurs à se détourner de la démocratie, de l’Europe, des affaires du pays. Et, en chemin, retrouver, sur les traces du petit garçon de la campagne qu’il fut, l’homme à qui son père, au seuil de sa mort, avait juste recommandé d’être « raisonnable et humain ». **Axel Kahn est, ce soir, l’invité de_l’Humeur Vagabonde_ .** **[http://axelkahn.fr/entre-deux-mers-voyage-au-bout-de-soi-3/](http://axelkahn.fr/entre-deux-mers-voyage-au-bout-de-soi-3/)** **le site d'Axel Kahn : [http://axelkahn.fr/ ](http://axelkahn.fr/%C2%A0)**
Axel Kahn - Pensées en chemin
Axel Kahn - Pensées en chemin © Stock / Axel Kahn
**_Pensées en chemin_ - _Ma France des Ardennes au Pays basque_** __ __ **a paru chez Stock en 2014** ### Le reportage de Rémi Douat **David** , **Soizic** et**leurs enfants** vivent seul sur l’île de Quémènès, au large de Brest. Mais ils sont tout sauf des Robinsons. L’île est devenu un laboratoire de technologies vertes et la feuille de route des habitants est bien précise : préserver la biodiversité en exploitant les ressources locales. David et Soizic cultivent donc des pommes de terre et leur histoire montre à quel point le sauvetage d’un territoire qui était promis à l’abandon demande de l’énergie, du savoir-faire mais aussi de la volonté politique.
Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.