Pour « La part des anges » scénario Paul Laverty avec Paul Brannigan, Gary Maitland, William Ruane, Jasmine Riggins, John Henshaw, Roger Allam, Charles Maclean

Dans le salon VIP d’un grand hôtel d’Edimburg, Rory McAllister, grand maître du whisky, dirige une dégustation devant un parterre de connaisseurs et de collectionneurs venus du monde entier. Au fond de la salle cinq personnages ne sont pas du tout raccord avec la très chic assemblée. Harry, un homme un peu lourd, aux yeux tristes, cornaque trois garçons en survet et baskets à l’ accent rugueux des quartiers pauvres de Glasgow et une fille aux mèches orangées en pétard, mâchouillant un éternel chewing gum et chapardant tout ce qui traîne à sa portée. Harry le gentil superviseur, a eu l’idée géniale d’offrir un week end découverte de l’Ecosse touristique à quatre jeunes délinquants condamnés à des travaux d’intérêt général.

lapart
lapart © Radio France

Le dernier film de Ken Loach, « La part des anges », imaginé avec son ami scénariste Paul Laverty, est sorti en salles aujourd’hui et c’est un pur bonheur. De la première à la dernière scène, on rit de ce rire généreux, partagé, complice et fraternel qui soulage de trop d’offenses, d’injustices, d’indifférence. Les quatre de Glasgow, issus de ces générations sacrifiées où l’on est désormais chômeur de père absent en fils délinquant, démontrent, dans cette superbe fable politique, que Robin des Bois pourrait reprendre du service pour que ça change un peu côté redistribution des richesses. Acteurs non professionnels stupéfiants de charisme, beauté de la lumière d’Ecosse, dialogues virevoltants, « La part des anges » a largement mérité le prix spécial du jury à Cannes le mois dernier.

Interprète : Harold Manning

Le reportage de Gladys Marivat :

Après avoir vu La Part des Anges de Ken Loach, je n’ai eu qu’une envie : respirer et déguster du whisky à mon tour.

A défaut d’aller dans une île écossaise comme celle du film Whisky à Gogo , je suis allée, plus près d’ici, en Bretagne à la distillerie des menhirs près de Quimper

Là-bas, depuis la fin des années 90, Guy Le Lay, désormais à la retraite, et ses trois fils Erwann, Kevin et Loïg fabriquent un whisky 100% breton et donc, pas comme les autres.

La programmation musicale :

- Arthur H, cheval de feu

- Rivière noire, Bate longue

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.