pour son film Ton absence, avec Kim Rossi Stuart, Micaela Ramazzotti, Martina Friederike Gedeck, Samuel Garofalo - sortie en salles demain mercredi 28 mai

Daniele Luchetti-Ton absence
Daniele Luchetti-Ton absence © Bellissima Films / Daniele Luchetti

Dario a 10 ans. Il vit à Rome avec son petit frère Paolo, son père, Guido, artiste qui se rêve à la pointe de la création d’avant-garde, et sa mère, la belle Serena, dévorée de jalousie, et qui se sert de ses fils pour savoir ce que fait réellement son mari lorsqu’il s’enferme dans son atelier avec de ravissants modèles très dénudés. C’est l’année 1974, on parle de libération sexuelle, d’émancipation des femmes, de vie en communauté, et l’extrême gauche commence à inquiéter le pouvoir en place.

C’est la dernière année avant l’explosion de la violence. Dario est le témoin attentif, mais bouleversé, des déchirements, des échecs et des victoires de Guido et Serena. Il quitte le monde de l’enfance, hésite au seuil de l’adolescence et va se saisir d’une caméra pour apprendre à mettre de la distance entre la réalité et lui, et, surtout, pour parvenir à pardonner à ses parents.

Photo homepage : Ton absence :Kim Rossi Stuart, Micaela Ramazzotti, Niccolò Calvagna, Samuel Garofalo © Emanuela Scarpa

__

Ton absence est le dernier film de Daniele Luchetti qui sort demain en France.

Après Mon frère est fils unique en 2007 etNostra Vita en 2010, le réalisateur continue son exploration de la société italienne, ses forces et ses failles, sous l’angle de la famille, « seule institution, dit-il,à laquelle les italiens font encore confiance ».

Ton absence est ouvertement un récit autobiographique, même si ses scénaristes habituels, les talentueux Sandro Petraglia et Stefano Rulli qui ont signé en 2003 le formidable Nos meilleures années de Marco Tullio Giordana, y ont rajouté leur propre touche.

Dario, qui devient cinéaste grâce à une petite caméra Super8 en 1974, c’est Daniele Luchetti, l’un des meilleurs réalisateurs de la péninsule, tendre et féroce, terriblement drôle et intelligemment nostalgique.

Daniele Luchetti est passé nous voir le mois dernier à Paris et il est donc, ce soir, dans l’Humeur Vagabonde. Olivier Favier sera notre interprète.

Le reportage de Elsa Daynac

On a tous vu un jour le monde dans l'oeilleton de ses 12 ans. C'était en 1942, ou 68, ou 98, ou 2003...

Les personnages :Georgette, Bernadette, Christiane, Clément, Cyril, Kheira ...

Différentes générations se rappellent...

Evénement(s) lié(s)

Ton absence

Les références
L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.