[scald=9643:sdl_editor_representation]La cruche cassée sur laquelle était peinte la reddition des provinces néerlandaises au roi Philippe II d'Espagne a été cassée. Cela, nul ne peut le nier, l'objet, ou ce qu'il en reste, étant apporté au juge Adam par la plaignante, Dame Marthe, honorablement connue dans le village. Mais qui est l'auteur du forfait, lequel s'est déroulé nuitamment dans la chambre de la jeune Eve, virginale fiancée de Ruprecht, qui nie vigoureusement toute responsabilité, voilà qui risque d'être délicat à prouver ... Inspiré de quelque fable paysanne, Heinrich Von Kleist a écrit en 1805 ce qui demeure sa seule comédie, lui qui est devenu célèbre, après sa mort pour des drames sompteux comme Penthésilée ou le Prince de Hombourg. Frédéric Bélier-Garcia mène de front sa carrière au cinéma, comme scénariste, à l'opéra et au théâtre comme metteur en scène. On l'a plus souvent vu dans des pièces contemoraines, comme en 2002 où il a monté Hilda, la première pièce de Marie N'Dyaye, et cette année, au Rond Point où il a coécrit avec Emmanuel Bourdieu "Le mental de l'équipe". Pour sa première incursion dans le théâte du XIXè, il a donc choisi cette "Cruche cassée". "La cruche cassée" de Heinrich Von Kleist au théâtre de la Commune d'Aubervilliers du 29 novembre au 8 décembre. Puis en tournée en Belgique et en France jusqu'en mars 2008. Du 12 au 22 décembre, CDN d'Angers Du 8 au 19 janvier 2008, Théâtre Royal de Namur 22 janvier 2008, Maison de la Culture d'Arlon (Belgique) 25 janvier, Association bourguignonne Culturelle de Dijon Du 29 janvier au 23 février, Théâtre Le Public Bruxelles du 3 au 5 mars 2008, Le Grand T, NantesSophie Joubert : "La marquise d'O" de Kleist, au théâtre Gérard Phlippe mise en scène Lukas Hemleb, avec Cécile Garcia-Fogel, Francine Bergé, Simon Eine... Jusqu'au 16 décembre.

programmation musicale

Rossini

Le Comte Ory ### Cat Power

Naked ### Renaud

Mistral Gagnant ### liens

Théâtre de la Commune d'Aubervilliers

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.