[scald=10109:sdl_editor_representation]Durant ces quelques journées de Mai 68, ce qui a le plus marqué les esprits c'était soudain cette libération de la parole, cette irruption du débat politique à tous les coins de rue, comme si la France s'ébrouait en sortant d'un long engourdissement. Yves Cohen était alors élève à Louis Le Grand et Jean Paul Gitta ouvrier syndiqué à Peugeot Montbéliard. Mais partout, en Europe, la jeunesse rêve de changer un vieux monde façonné par les guerres coloniales et l'affrontement Est-Ouest. Refaire un monde, comme régler ses comptes avec les parents. La documentariste Ruth Zylberman a eu la très bonne idée de s'attacher aux changements profonds déclenchés par ce vent de contestation de l'ordre établi. En France, en Italie, en Allemagne et en Tchécoslovaquie, elle raconte six parcours d'européens dont les vies ont été façonnées par ce qu'ils ont alors vécus. Un document formidable de sensibilité, d'intelligence et de réflexion, "68, année zéro" sera diffusé sur Arte mercredi 30 avril à 21h.

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.