à l'occasion de la parution de son roman Molosses chez Gallmeister

Graig Johnsson - Molosses
Graig Johnsson - Molosses © Gallmeister / Graig Johnsson

Walter Longmire est, depuis 25 ans, shérif du comté d’Absaroka au nord du Wyoming, comté le moins peuplé de l’Etat le moins peuplé des Etats-Unis. Ex marine passé par le Viet Nam, Longmire, veuf et père d’une fille ravissante, Cady, brillante avocate, est une montagne de muscles au cœur tendre. Il ne supporte ni la violence, ni l’injustice, ni l’idée de décevoir ses amis. Parmi eux il y a d’abord Henry Standing Bear, son copain d’enfance cheyenne, colosse doté d’un charme et d’un humour ravageurs. Et son adjointe, Vic, ravissante créature aux muscles d’acier et au vocabulaire digne de la banlieue de Philadelphie dont elle vient. Parmi les gentils il y a aussi Sancho, le basque, flic compétent mais un peu dépressif, et Lucian Connaly, l’ex shérif unijambiste et mentor de Longmire, installé dorénavant à la maison de retraite de Durant, mais toujours prêt à reprendre du service. Face à eux, les méchants ont rarement le dessus en dépit de leur ingéniosité, étonnante dans un coin aussi paumé.

C’est en 2005 qu’est apparu Walter Longmire, dans le premier livre de Craig Johnson , Little Bird, publié en 2009 chez Gallmeister.

Depuis, cinq autres titres ont suivi, tous formidables et totalement addictifs, jusqu’à ce Molosses paru début mars et traduit, comme les précédents, par Sophie Aslanidès.

Avant de devenir écrivain à succès, Craig Johnson fut pêcheur professionnel, ramasseur de fraises, flic à New York, chauffeur routier, charpentier et même enseignant à l’université. Comme son héros, il a lui-même construit son ranch au pied des Big Horn Mountains dans le Wyoming, mais lui, il l’a terminé. Ses livres ont été adaptés par la télévision aux Etats-Unis, et, en France la chaîne D8 en a diffusé quelques uns à la sauvette et dans le désordre.

Inutile de dire que les livres sont bien mieux !

Certains d’entre vous se souviennent peut-être que Craig Johnson était invité dans cette émission le 31 mars dernier, et que l’annonce du remaniement gouvernemental avait considérablement raccourci notre entretien. Aussi, comme il est repassé par Paris, après plusieurs semaines de rencontres avec ses lecteurs dans les librairies de l’hexagone, nous en avons profité pour reprendre notre conversation de l’autre soir.

Craig Johnson est donc de retour dans l’Humeur Vagabonde et Xavier Combe est, bien entendu de retour avec lui.

Le reportage de Gladys Marivat

Indien des plaines
Indien des plaines © Radio France
Coiffes et parures de plumes, peaux de bison peintes, vêtements ornés d’épines de porc-épic et de perles de verre, objets rituels faits de bois et de coquillages**...jusqu’au 20 juillet, la plus grande exposition consacrée aux Indiens des plaines en France est proposée au musée du Quai Branly à Paris** . Du bassin du Mississipi aux Rocheuses, on découvre quatre siècles de traditions esthétiques Sioux, Blackfoot, Comanche, Pawnee et Cheyenne. L’exposition est encore en cours d’installation et les précieux objets à l’abri des regards des curieux. Une chance de découvrir des trésors de la culture des Indiens des plaines avec **André Delpuech, conservateur en chef du Patrimoine, chargé des collections Amérique et Michel Petit, archéologue, spécialiste des Indiens des plaines, qui a enseigné huit ans dans les réserves.** (Musiques extraites des "Indiens d'Amérique 1960-1961", Musée du Quai Branly/ Frémeaux & Associés et de la bande originale de "Jimmy P." d'Arnaud Depleschin, composée par Howard Shore). ## Evénement(s) lié(s) [Indiens des plaines](/evenement-indiens-des-plaines)
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.